Désignation des animateurs à la CENI: Fayulu et Muzito s’indignent de la démarche des confessions religieuses

Désignation des animateurs à la CENI: Fayulu et Muzito s’indignent de la démarche des confessions religieuses

Dans une publication de la coalition LAMUKA, Martin Fayulu Madidi et Adolphe Muzito s’opposent farouchemen à la démarche des confessions religieuses et particulièrement la cenco sur la désignation des futurs animateurs à la tête de la Commission électorale nationale indépendante CENI avant les réformes.

Le duo magique d’une partie de l’opposition Lamuka regrette que la plateforme des confessions religieuses n’ait pas, selon elle, tiré les leçons du couac malheureux du mai 2020 qui a jeté un discrédit sur les religieux. Allusion faite notamment au choix controversé de Ronsard Malonda à la tête de la CENI.

Contrairement aux confessions religieuses qui se sont convenue de manière consensuelle de désigner dans un premier temps les animateurs de la CENI avant les réformes; Le présidium de Lamuka soutient qu’il est impérieux d’adopter de manière consensuelle la réforme de la CENI avant toute désignation de ses membres.

Cliquez pour lire le détail de la proposition des confessions religieuses sur la désignation des animateurs de la CENI dans ce lien:http://magazinelaguardia.info/2021/03/20/elections-2023-les-confessions-religieuses-sactivent-a-la-designation-de-nouveaux-animateurs-de-la-ceni/

« Le présidium de Lamuka est convaincu, comme beaucoup de Congolais, qu’il est impérieux d’adopter de manière consensus, par toutes les parties prenantes, la reforme de la CENI avant toute désignation de ses membres », indique la déclaration signée par Adolphe Muzito et Martin Fayulu.

Martin Fayulu et Adolphe Muzito, affirment qu’ils s’opposeront de manière farouche à la démarche qualifiée  »inutile » des religieux quin pourrait reproduire une CENI politisée: « nous allons nous opposer par tous les moyens contre le statu quo inutile que les confessions religieuses veulent imposer à notre peuple pour mission de préparer l’organisation d’une nouvelle fraude électorale et ainsi perpétuer la crise de légitimité en RDC » ont-ils signé.

En attendant la guerre déclarée par Martin Fayulu et son compagnon de lutte, Adolphe Muzito aux confessions religieuses, ces dernières ont déjà amorcé la démarche et les dépôts des candidatures des futurs animateurs de la CENI ont débuté.