Haut-Katanga : l’agriculture le poumon économique du village Kamilombe

Haut-Katanga : l’agriculture le poumon économique du village Kamilombe

Au village Kamilombe, l’activité principale est l’agriculture. Elle est basée sur les mais, les maniocs et culture maraichère. Cette activité intéresse est exercée par presque tous les ménages. Elle s’exerce en utilisant des systèmes et techniques de culture rudimentaires ; sa production est destinée à l’autoconsommation puis à la vente. Les revenus issus de la vente permettent à la population de satisfaire ses besoins multiformes.

La production annuelle de ce village s’élève à 4.000 tonne par an. Les produits cultivés sont écoulés sur les marchés de Lubumbashi, notamment au marché de Taba Congo, Kampemba et Ruashi. Les étendues cultivées sont parfois de 100 hectares par ménages. Ce qui lui donne le surnom de centre rural agricole qui englobe les villages Kilobe-lobe, Kanawene et Kamilombe depuis l’époque coloniale.

Des commerçants quittent aussi le centre-ville de Lubumbashi pour s’approvisionner en produits maraichers à Kamilombe. Ce qui pousse Jean-Pierre Chola, chef du village à dire que le village se développe grâce à l’agriculture. « Grâce à l’agriculture les habitants ont des moyens pour construire leurs maisons, la scolarisation des enfants du village c’est toujours grâce à l’agriculture, et même les soins médicaux les habitants ont de quoi se faire soigner ».

Selon le chef du village, pour cette année le village à reçus du gouvernement provincial du haut-Katanga l’équivalent d’au moins 100 hectares d’intrants agricole. Un nombre insignifiant par rapport au 1800 habitants que compte le village. Jean-Baptiste Lubaba chargé de communication de l’ONG la voix du paysan plaide pour la professionnalisation de l’agriculture. « Le métier d’agriculteur est un métier noble et respectable. Pour que le producteur agricole puisse mener une vie décente grâce aux fruits de son travail, une professionnalisations ’impose, et mérite un appui de toutes les composantes de la société ».

Comme partout en RDC, les marchés agricoles à l’intérieur du Haut-Katanga souffrent de nombreuses défaillances qui proviennent notamment de l’état des routes de desserte agricoles, de l’absence d’infrastructures de stockage, de transformation et de conditionnement, d’un manque d’information sur les prix, d’une fiscalité non-règlementée, etc. La planification de la production en fonction des besoins des marchés.

L’importation massive de denrées alimentaires coûte un milliard de dollars chaque année à la nation, et nie l’immense potentiel agricole du pays reste ainsi difficile.

Le village Kamilombe est situé dans le secteur de shindaika dans le territoire de Kipushi à 17 Km du centre-ville de Lubumbashi. Le village existe depuis 1914. La majorité de ses habitants sont venus de la Zambie. 90% d’entre eux sont de Bemba et lamba. Leurs ancêtres venus de la Zambie avaient traversé la rivière Luapula pour s’en procuré de quoi manger jusqu’à s’installé à Kamilombe.

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!