Lubumbashi: lutte contre l’insécurité, la mairie oblige de peindre les véhicules de transport en jaune

Lubumbashi: lutte contre l’insécurité, la mairie oblige  de peindre les véhicules de transport en jaune

À quelques jours de l’expiration du délai de trois semaines accordées aux conducteurs des véhicules de transport en commun pour peindre leurs véhicules en jaune, Ghislain Lubaba maire de la ville de Lubumbashi persiste et signe qu’à partir de ce lundi 20 aout prochain la chasse aux véhicules non en ordre sera lancée pour lutter contre l’insécurité à Lubumbashi.

Dans un point de presse tenu ce mardi, à l’hôtel de ville de Lubumbashi, le maire de la ville rappelle que la couleur unique exigée pour les véhicules de transport en commun est la couleur jaune. Ghislain Lubaba dit qu’il a préféré adopter la couleur des véhicules de transport de Kinshasa la capitale. Pour lui, cette couleur unique va permettre de lutter contre l’insécurité grandissante qui se vit à Lubumbashi ces derniers temps.

Dans un arrêté rendu public il y a peu, un délai de trois semaines qui expire ce samedi 18 juillet avait été accordé aux conducteurs des véhicules en commun pour se conformer à la nouvelle disposition qui abolit l’ancienne ; qui exiger à ce que les véhicules de transport en commun soient peints en rouge blanc, couleur qui identifie depuis toujours la ville de Lubumbashi. Il annonce également qu’à partir de ce lundi 20 juillet la chasse aux véhicules non en ordre sera lancée.

Parlant de l’insécurité, le maire a aussi évoqué les cas récents qui se sont déroulés au quartier kafubu et Don bosco. Il précise que des stratégies ont étés prises parmi lesquelles les patrouilles de la police qui se feront sans jeep et qui sera accompagnées de la population.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *