RDC: les quatre gouverneurs de l’ex-Katanga accusés de violer la loi budgétaire et les principes de bonne gouvernance

RDC: les quatre gouverneurs de l’ex-Katanga accusés de violer la loi budgétaire et les principes de bonne gouvernance

Le 26 août, dernier les quatre gouverneurs issus du démembrement du Grand Katanga ont démarré une tournée de sensibilisation dans chacune de ces provinces. Selon Richard Muyej, du Lwalaba, l’objectif de cette tournée est de prôner la seule et unique identité Katangaise malgré le découpage territorial. Cependant l’IRDH (Institut des recherches en Droits Humains) constate que les quatre Gouverneurs des dites provinces, tous membres du FCC utilisent des véhiculent, du personnel, des média de masse et autres moyens de l’État au détriment de la gestion normale de l’État et se livrent à une campagne électorale précoce, en faveur du candidat Emmanuel RAMAZANI SHADARY.

Pour L’IRDH, cette pratique est une forme de tricherie électorale qui relève de l’immoralité de l’activité politique tendant à faire croire que quand on gère la chose publique, on en abuse impunément.

Ce manque de transparence ou détournement des fonds publics rompt l’égalité des chances entre le parti et regroupement politique au pouvoir et ceux des autres candidats à la présidentielle du 23 décembre 2018 prochain.

L’IRDH demande au gouvernement et au Pouvoir Judiciaire d’interdire la campagne électorale précoce et ouvrir des enquêtes administratives ou judiciaires contre les membres du Gouvernement, les Gouverneurs des provinces, les Maires, les fonctionnaires et agents de l’État qui abuseraient des fonds publics au bénéfice du candidat du FCC.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *