Lubumbashi: 25 femmes candidates formées sur la communication digitale

Lubumbashi: 25 femmes candidates formées sur la communication digitale

L’objectif de cette séance de formation est d’accompagner les femmes candidates en termes de communication politique digitale. Comment elles peuvent capitaliser les médias et réseaux sociaux dans leur campagne électorale, aller au-delà en termes de plaidoyer auprès de décideurs politiques et aussi pour avoir la masse afin de faire passer leur message. Elle est organisée par le mouvement Rien sans la femme avec l’appui du NDI.

Pour Jeff Mbiya consultant auprès du mouvement Riens sans la femme, ce renforcement de capacité n’est pas seulement électoral. En tant qu’intellectuel, tout leader peut aujourd’hui utiliser ces moyens de communication pour se connecter avec un autre monde mais aussi interagir avec le monde professionnel. « Nous avons voulu accompagner cette femme candidate à utiliser ces moyens, a s’approprier, mais aussi savoir comment se sécuriser pour protéger ses données, et comment lutter contre les violences faites contre la femme sur les réseaux sociaux ».

Cette séance de formation de trois séances en raison d’une séance par semaine, va permettre d’identifier les difficultés auxquelles les femmes font face en cette période de pré-campagne pour voir dans quelle mesure les aider à s’en sortir « Ce qui est vrai nous nous voulons la promotion de la participation politique des femmes en termes de la représentativité et aussi de sphère de prise des décisions »,  ajoute Jeef Mbiya.

Ces 25 femmes ont étés été choisies sur base d’une liste appelée « MALAIKA » qui est une sorte de banque des données que le NDI met à la disposition des partis politique pour leur permettre de connaitre les femmes qui aspirent en politique quel est leur CV, et leur portrait que les partis politique pourront capitaliser. La liste a été élaborée à la suite de l’identification des femmes candidates et aspirantes en politique après une formation organisée à leur intention au début du mois d’ août dernier sur les référentiels des bases en politique.

 

La formation sur la communication digitale est la suite du projet« promotion de la participation politique des femmes en RDC » qui est en sa phase d’accompagnement exécuté par le mouvement Riens sans la femme avec l’appui du NDI (National Democratic Institute).

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *