RDC : un collectif des candidats présidents s’insurgent contre la politisation des sites universitaires et les faveurs accordés au candidat du FCC

Dans une déclaration faite ce mardi 2 octobre  à Kinshasa, sept candidats président de la république sont monté au créneau pour dénoncer les avantages dont bénéficie Emmanuel Shadary candidat président du FCC (Front commun pour le Congo) au détriment des autres candidats et aussi la politisation des sites universitaires au profit de Shadary surnommé coup sur coup.

Il s’agit de sept candidats sur le 21 en course à la présidentielle, qui demandent au président Joseph Kabila autorité morale du FCC et au  gouvernement de retirer les véhicules de la police et de FARDC (Forces armées congolaise).

Marie-José Ifoku, Theodore Ngoy, Yve Mpunga, Gabriel Mokia, Sylvain Masheke, Seth Kikuni et RadjabuTebabo demandent au chef de l’État et au gouvernement de mettre fin à cette injustice  soit d’en faire bénéficier a tous les autres candidats.

Ils demandent en outre au chef de l’État d’interdire immédiatement aux autorités provinciales, urbaines, municipales et locales de mener une campagne précoce en se servant de leur position de force et des moyens de l’État  en faveur du candidat FCC. D’interdire à toutes les institutions publiques dont les universités  de se mettre au service du candidat FCC (Front commun pour le Congo).

.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *