Cancer du sein: des gestes qui sauvent

Cancer du sein: des gestes qui sauvent

À Lubumbashi, les femmes journalistes de l’Union congolaise des Médias UCOFEM en sigle ont été sensibilisées le jeudi 25 octobre dernier sur le dépistage précoce du cancer du sein par l’ONG Torrent de Vie. L’auto examen a été l’un de moyen préconisé par cette ONG qui s’est engagée dans la lutte et la prévention contre le cancer dans la province du Haut-Katanga.

Selon le Docteur Miki Ilunga, volontaire de cette ONG, le cancer du sein étant un mal dont les causes ne sont pas uniques et qu’il faut plus agir sur les facteurs favorisants entre autre les antécédents familiaux, l’âge tardif de la première grossesse, l’usage des contraceptifs oraux le tabagisme, obésité, l’apparition tardive de la ménopause et tant d’autres facteurs qu’il faut surveiller en tant que femme.

Toutefois, pour cette ONG, le seul remède reste la prévention. Et ceci grâce à des gestes simples à faire mensuellement et à des dates précises en dehors des périodes des règles. La palpation du sein en utilisant 3 doigts, sur l’ensemble de la poitrine, et sur les aisselles. Il faudrait aussi pincer les mamelons pour voir s’il n’y a pas d’écoulement suspect.

Tout en effectuant cet examen, il faudra également considérer certaines choses notamment, des renforcements, des ecchymoses ou des renflements, des écoulements, le fait que des veines sont visibles sur un sein que sur un autre.

Cette auto-auscultation peut conduire à un diagnostic précoce, ainsi la prise en charge pourra être aussi efficace. Car plus le cancer est bénin plus il est facile à traiter. Négliger ces signes ou négliger cet auto-examen peut être fatale.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *