Haut Katanga: 16 cas de décès dus au cancer de peau chez les personnes vivant avec albinisme

Haut Katanga: 16 cas de décès dus au cancer de peau chez les personnes vivant avec albinisme

Parmi ces cas, deux ont étés rapportés dans le territoire de  Kipushi et 14 à Lubumbashi, dont 7 femmes 7 garçons. Leurs âges varient entre 20, 35 voire 40 ans.

Ce chiffre couvre la période de Janvier à Novembre 2018 et ne concerne pas toute la province du haut Katanga à en croire  Simon Kalonji président de l’OBEAC (organisation pour le bien-être des albinos). « Nous rapportons juste les cas des albinos qui sont membres de notre structure mais il y a dans des cas que nous ne connaissons pas parce que tous les albinos ne sont pas identifiés par notre structure.

Il cite parmi les causes de ce cancer de peaux, le manque des moyens et la non protection des personnes vivants avec albinisme. Il lance un cri d’alarme au gouvernement parce que la plupart des personnes qui souffrent de ce cancer sont des démunis.

La prévention comme remède

Ce cancer se développe à partir de 16, 17 ans et plus. Les petits enfants en sont épargnés parce que le cancer ne se développe pas du jour au lendemain. Raison pour laquelle Simon Kalonji insiste sur la sensibilisation des tous les parents qui ont des enfants vivant avec albinisme à les protéger contre le soleil car « vaux mieux prévenir que guérir » dit-on.

Parlant de la protection, il parle de deux modes à savoir la protection naturelle et artificielle. En ce qui concerne la protection naturelle il cite le port des vêtements long manches et autres gilets tandis que  pour la protection artificielle il cite l’utilisation des crèmes et autres lotions adaptés à  la peau de la personne vivant avec handicap.

Il appelle à la mobilisation de la société en général, du gouvernement et de la personnes vivants avec albinisme elle-même pour unir les efforts et lutter contre cette maladie qui frappe souvent la personne vivant avec albinisme qui manque la mélanine et a force de s’exposer au soleil qui dégage des rayons ultra violés cette personne  commence à brulée. Son message est un cri d’alarme au gouvernement et personnes des bonnes volontés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *