RDC : Adam Bombole plaide pour la suppression du Sénat et des Assemblées provinciale

RDC : Adam Bombole plaide pour la suppression du Sénat et des Assemblées provinciale

Dans un tweet daté de ce mardi 27 aout, Adam Bombole Président National du parti politique Ensemble Changeons le Congo ECCO en sigle estime qu’il faut prendre des mesures courageuses pour notamment la suppression du Sénat et des Assemblées.« La gestion de la République nécessite des mesures courageuses, parfois impopulaires. » Dit-il.

Pour l’avenir, il pense qu’il faut envisager au cours de l’actuelle législature la suppression de certaines institutions. « Envisageons, à l’échéance de l’actuelle législature, la suppression du sénat et des assemblées provinciales ». Adam Bombole estime que ces institutions sont « budgétivores et dont l’utilité n’a jamais été démontrée.»
En effet, sur l’ensemble de la RDC l’on compte 780 députés pour 26 provinces et plus de 100 sénateurs. En plus des émoluments, des primes des députés ainsi que du fonctionnement. Ces institutions coutent énormément à L’État estime une certaine opinion.
Toutefois signalons que selon la constitution dans son article 197, l ’Assemblée provinciale est l’organe délibérant de la province. Elle délibère dans le domaine des compétences réservées à la province et contrôle le Gouvernement provincial ainsi que les services publics provinciaux et locaux. Et elle légifère par voie d’édit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *