Lubumbashi: le taux de frais d’études à L’UNILU passe de 92.000 à 165.000 fc pour 100 dollars

Lubumbashi: le taux de frais d’études à L’UNILU passe de 92.000 à 165.000 fc pour 100 dollars

C’est dans une lettre signée par le professeur Gilbert Kishiba Futila recteur de l’Université de Lubumbashi UNILU destinée au directeur de la Rawbank du Campus où les étudiants payent régulièrement les frais d’études. Dans la dite lettre, l’autorité académique a annoncé en date du 06 décembre 2019 l’élévation du minerval pour l’année académique 2019 – 2020 qui passe de 276 000 jusqu’à 495 000 francs soit 300 usd pour les promotions de recrutement et 438 000 francs ou 272 usd pour les promotions montantes. La tentative de la première manoeuvre de cette situation avait fait plusieurs dégâts au début de l’année qui s’achève.

« Conformément au protocole de partenariat portant fixation et modalités de frais d’études de l’Université de Lubumbashi signé en date du 06 décembre 2019 par tous les membres du conseil des partenaires de l’UNILU, les frais académiques pour l’année académique 2019- 2020 s’élève à: . Pour les promotions de recrutement 495 000 fc pour les promotions montantes 438 000 fc » a signé Gilbert Kishiba Futila recteur de l’UNILU.

Toute fois, les frais sont payables à deux tranches. Pour les promotions de recrutements communément appelées G1, Bac1 ou première graduat, la première tranche de frais d’étude se fixe à 300 000 et 195 000 francs pour la deuxième tranche. Pour les promotions montantes la première tranche se fixe à 250 000 et la deuxième partie à 188 000 francs.

Au campus (cités universitaires) les étudiants parlent de l’augmentation de prix de minérval, en réalité il ne s’agit que du  même montant de  300 usd fixés pour les recrues ou de plus de 270 usd pour les anciens, mais les enjeux se posent au niveau du taux de payement qui s’élèvent cette fois-ci à 165 francs congolais pour 1 usd contre le taux de 92 francs congolais pour 1 usd qui faisait 276 000 francs pour la totalité de frais d’études payés entre les années académiques allant de 2017 à 2019.

On rappelle tout de même que, la même situation avait conduit aux échauffourées au mois de janvier 2019 entre la police et les étudiants à l’UNILU qui se sont soldées par la mort d’un étudiant plusieurs dégâts matériels et la suspension de réajustement du taux par le président de la République Félix Tshisekedi.

En ce moment dans le campus de l’université de Lubumbashi, c’est juste une tige d’allumette qui manque pour alimenter la tension qui s’est installée suite au changement du taux de frais d’études. Des dispositions sérieuses ont été prises par les autorités académiques pour démanteler toute forme de révolte et la traque de ceux qui tenteraient de révolter leurs camarades dans les facultés et partout au campus, ils sont accusés par les étudiants de placer les mouchards pour les dénoncer en cas d’un quelconque rassemblement. Un étudiant activiste de la LUCHA avait  été arrêté puis relâché au sujet  du taux à l’UNILU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *