RDC : une pétition pour exiger la fin de travaux de construction des sauts-de-mouton

RDC :  une pétition pour exiger la fin de travaux de construction des sauts-de-mouton

La pétition est principalement adressée à  l’Office des Voirie et Drainage mais aussi à la Présidence de la République  ainsi qu’à la primature.   Celle-ci a pour but d’exiger de l’OVD à donner une date butoir et définitive quant à la fin de la construction des sauts-de-mouton dans la ville de Kinshasa. Initialement prévue pour fin 2019, ces travaux se poursuivent et paralysent la ville.

Pour ces citoyens initiateurs de la pétition, la construction des sauts des moutons font vivre un enfer aux habitants de  cette ville. Depuis le début des travaux l’on constate, la réduction de la vitesse commerciale des trajets domicile-travail/école ce qui a comme conséquences  l’augmentation des dépenses liées au transport, l’impossibilité de fixer et de respecter les heures de rendez-vous ainsi que la détérioration de la  qualité de vie  liés aux stress, fatigue et autres.

Voilà pourquoi à travers cette pétition, il est exigé de l’OVD à donner  une date butoir et définitive quant à la fin de la construction des sauts-de-mouton. De plus, mettre  en place une équipe pour décider de l’utilité de continuer certains travaux qui sont entamés à moins de 40 %.  Et surtout aménager les routes secondaires et permettent la présence ou le renforcement de la Police des Roulages autour des chantiers des sauts-de-mouton qui accusent un taux de réalisation supérieur à 40 %, afin de réduire les embouteillages dus à l’exécution des travaux.

En rappel, c’est dans le cadre du programme des 100 Jours, la construction des sauts-de-mouton dans la ville de Kinshasa avait été décidée. Ces derniers devaient aider à réduire les embouteillages et à améliorer nos déplacements dans la ville. Les travaux devaient se clôturer en fin 2019. Malheureusement  sur tous les chantiers en cours, un seul est en voie d’être clôturé, celui de Pompage (travaux débutés en mai 2019), tandis que plusieurs n’ont pas atteint 70 % de réalisation et d’autres ne sont qu’en début de construction. Pour les initiateurs  la construction de ces ouvrages risquerait d’aller au-delà  de 2 à 3 ans.
« Les citoyens  se doivent de demander directement des comptes aux gouvernants. Et que les entreprises qui travaillent sur le domaine public  doivent des résultats de qualité dans le respect des délais impartis. »

Ainsi en signant cette pétition, c’est une manière de demander au  gestionnaire du domaine public de respecter la vie de tous les Congolais qui vivent à Kinshasa et il est de notre droit d’exiger plus de lumière sur l’évolution desdits travaux.

 Signez la pétition :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *