Lualaba: la petite phrase du Président qui sème le doute sur l’avenir de Muyej

Lualaba: la petite phrase du Président qui sème le doute sur l’avenir de Muyej

« Que Dieu bénisse maman gouverneur » C’est cette petite phrase du  Président Félix Tshisekedi qui sème le doute comme un pavé dans la marre dans la situation politique à Kolwezi . Pour certains , le Chef de l’État a entériné  Fifi Masuka  comme l’actuel gouverneur de cette province. Certains y voient juste une manière respectueuse de parler. Depuis un certain temps , Richard Muyej   gouverneur élu  de la province de Lualaba est  en conflit de leadership avec sa vice-Gouverneure.

Le président de la république démocratique du Congo est arrivé après midi de ce jeudi 13 mai à Kolwezi dans la province de Lualaba et accueilli par une foule immense mobilisée par la vice-gouverneure et gouverneure a.i madame Fifi Masuka, le chef de l’État se dit content de l’accueil.

Une mobilisation réussie ?

Pour accueillir le président de la république pour la première fois dans la province de Lualaba depuis son arrivée au sommet de l’État, la mobilisation était tous azimuts, des moyens colossaux ont été utilisés. Par exemple,  le mercredi soir, il y avait carence de franc congolais dans la circulation, 1 dollar se changer à 1900fc au lieu de 2000 fc. Des décisions fortes ont été prises, les écoles et des activités commerciales ont été interdites de fonctionner sur toute la ville de Kolwezi pour réserver un accueil chaleureux au chef de l’État, Félix Tshisekedi Tshilombo.

En conflit de leadership au gouvernorat avec son titulaire Richard Muyej Mangez Mans, gouverneur de la province, Fifi Masuka a également profité de son absence pour mettre l’opinion en sa faveur faisant ainsi taire même ses détracteurs  dont la majorité sont des proches de son challenger.

C’étai donc une mobilisation appropriée aux enjeux politique. De l’aéroport comme dans les différents milieux mythiques et les artères de la ville de Kolwezi, les effigies de Félix Tshisekedi et de Fifi Masuka étaient visibles partout dans la ville et c’est depuis la sortie de l’aéroport avec plusieurs messages notamment « bienvenu chez toi au Lualaba, merci pour l’union sacrée »

Lire aussi :http://magazinelaguardia.info/2021/05/12/kolwezi-fifi-masuka-prepare-un-accueil-de-demonstration-au-president-tshisekedi-ce-jeudi/

« Union sacrée ou rien » Félix Tshisekedi a-t-il  donné une réponse au camp Richard Muyej?

Le président Félix Tshisekedi s’est montré décisif et en parfaite connaissance de la crise du leadership qui oppose Richard Muyej et Fifi Masuka dans la province de Lualaba. Devant un groupe des fidèles de Richard Muyej qui se sont également déplacés au rond-point Mwangeji pour faire passer leur message exigent le retour de celui qu’ils appellent affectueusement « papa solution ». Le chef de l’État leur a dit le caractère inéluctable de l’union sacrée qu’a refusé de se prononcer Richard Muyej en invoquant la fin de la coalition FCC-CACH: « la coalition FCC-Cach n’existe plus depuis le mois de décembre dernier, J’avais remarqué que les amis ne servaient pas le peuple. Ils avaient un autre agenda. Ainsi, j’ai dû mettre fin à cette coalition. Que celui qui veut me suivre vienne à l’Union sacrée. Là-bas, on travaille pour le peuple« , a déclaré le président Félix Tshisekedi aux jeunes du Lualaba.

Face aux manipulations médiatiques alimentées par les deux camps en conflit dans la province, Félix Tshisekedi appelle les jeunes à la résistance : « Félicitations aux jeunes parce que vous avez refusé de suivre les sorciers qui voulaient vous instrumentaliser. Ce n’est pas une seule tribu qui va construire le Congo. Ne suivez pas le discours de haine, et ceux qui en sont auteurs, il faut les dénoncer auprès des autorités pour qu’ils soient arrêtés » a-t-il lancé.

Masuka a-t-elle remporté le duel politique face Richard Muyej?

« Que Dieu bénisse maman gouverneure », Depuis hier à la fin du meeting juste après l’allocution exhortant à Dieu la bénédiction à Fifi Masuka en l’appelant même gouverneure, le matin de ce vendredi sur les artères de la ville de Kolwezi ça fait jaser et le débat se poursuit. En tout cas pour les partisans de Fifi Masuka, le chef de l’État a entériné  Fifi Masuka à  la tête de la province et proclamé à cet effet, la fin de Richard Muyej comme gouverneur de la province : « C’est fini, le président a bouclé le débat, que les partisans de Richard Muyej comprennent que c’est fini pour Richard Muyej car chaque chose a un début et une fin », a dit Frank Tshisola sur l’avenue Mandrandele.

Pour les pro-Muyej, ce n’est pas encore fini : « non, le président n’a pas dit que Richard Muyej n’est plus gouverneur, nous attendons son retour et voir ce qui va se passer en sa présence dans la province ; que les proches de Masuka se taisent » a dit Jérôme Kateng à Mwangeji.

En dépit de tout ce qui se dit dans la ville, le président de la république en sa qualité du garant de bon fonctionnement des institutions, ne pourrait pas dire tout au haut, qu’il apporte son soutien à madame Fifi Masuka, mais son langage politique est limpide estime une certaine opinion . Face à Richard Muyej gouverneur jusque-là, c’est la vice-gouverneure qui bénéficie du soutien du président Félix Tshisekedi. Selon une source, il y aurait même une petite fête à la résidence de madame Fifi Masuka pour savourer la victoire accordée par le chef de l’État.