à l’ONU, Tshisekedi exige les sanctions contre le Rwanda

à l’ONU, Tshisekedi exige les sanctions contre le Rwanda

Félix Tshisekedi à l’assemblée générale de l’ONU a exigé les sanctions contre le Rwanda. Lors de la prise de parole ce mardi 20 septembre, il a également dénoncé le parrainage du pays de Paul Kagame au M23.

Une bonne dose du discours qu’attendaient plusieurs congolais de la part de Félix Tshisekedi, du haut de la tribune de l’assemblée générale qui se déroule à New York aux USA. Le chef de l’Etat a dit tout haut que c’est le Rwanda qui attaque la Rdc sous son label M23.

http://magazinelaguardia.info/2022/09/14/bunagana-trois-mois-sous-controle-du-m23/

Le président Félix dit avoir mené des démarches pour harmoniser les relations avec les leaders des pays voisins. Et en dépit de sa bonne volonté et de la main tendue du peuple congolais pour la paix. Certains de ses voisins n’ont trouvé mieux que de remercier la Rdc par l’agression et le soutien à des groupes armés terroriste qui ravagent la partie Est.

 » Je dénonce en ce lieu emblématique de la vie internationale, avec la dernière énergie. Cette énième agression dont mon Pays est victime de la part des voisins, le Rwanda sous couvert d’un groupe terroriste dénommé M23. » a dit Félix Tshisekedi.

Exigence d’une sanctions contre le Rwanda

Pour le président Félix, l’implication du Rwanda et sa responsabilité dans la tragédie que vive son Pays et ses compatriotes des zones occupées par l’armée Rwandaise et ses alliés du M23 ne sont plus discutables.

C’est pourquoi le président a demandé à la communauté internationale de faire la pression. Sans oublier de rendre effectif le retrait immédiat du Rwanda et du M23 des localités occupées et la cessation sans condition du soutien de l’armée Rwandaise à ce groupe terroriste.

 » Multiplier les pressions sur le Rwanda et le m23 dont les dirigeants sont du reste sous sanctions de l’ONU. Et monter plus de fermeté à leur égard pour qu’ils respectent les positions prises par les organisations internationales. » a exigé Félix Tshisekedi à New York.

Par ailleurs, il a demandé aussi à l’ONU et à l’union africaine de ne plus se fier aux allégations des autorités Rwandaise. Selon lesquelles les officiers militaires de la Rdc entretiendraient des soutiens aux fdlr pour déstabiliser le Rwanda. Selon Félix Tshisekedi, il s’agit d’un alibi sans preuve sur le terrain.