Accueil Environnement L’Ambassadeur du pays bas en RDC plaide pour des « minerais responsables « 

L’Ambassadeur du pays bas en RDC plaide pour des « minerais responsables « 

La Guardia

« L’industrie minière responsable devrait renforcer l’économie, améliorer la vie des populations et respecter l’environnement des pays producteurs, » a dit en substance Robert Schuddeboom ambassadeur du pays bas en RDC. C’était au cours d’un point de presse organisé à Lubumbashi ce mardi 12 juin en marge de la semaine minière qui débute en fin de semaine.
Il s’agit pour le Pays bas de contribuer à la réalisation d’un environnement où, en RDC, les minerais sont produits de façon durable. Des minerais qui tout en respectant des principes de traçabilités mais aussi qui respecte le droit de l’homme notamment en excluant dans la chaine de production des enfants et les femmes vulnérables mais aussi qui respecte le prince de sécurité. Avec des partenaires en Europe, le Pays-Bas soutient des initiatives, telles que le Global Compact; les Principes Volontaires sur la Sécurité et les Droits Humains; le Responsible Mining Index; le Partenariat européen pour des Minerais Responsables ou encore l’Initiative de Transparence des Industries Extractives, aux développements récents du secteur minier en RDC.
Néanmoins même si la politique Européenne et celle de Pays-Bas est celle de faire respecter le devoir de diligence sur l’ensemble de la chaine d’approvisionnement, elle n’est pas contraignante. Toutefois , des mesures sont prises pour faire appliquer des sanctions sur le marché notamment en interdisant la vente dans la zone européenne des produits dont les minerais entre dans leurs fabrications , si le propriétaire n’a pas respecté le devoir de diligence et de traçabilité.
Des minerais durables à la solution durable
Franck Fwamba journaliste de Mining news a soulevé cette question. Pour lui, parlé des minerais responsables il faut arriver à donner des solutions durables. Pour lui, des projets en agriculture peuvent à long terme permettre de régler la question de la présence des femmes vulnérables et enfants dans les mines, mais aussi régler la question de l’exploitation artisanale. Il est vrai que très souvent les solutions qu’apporte la communauté internationale pour régler la question des droits de l’homme et de la sécurité des minerais sont éphémères. Elle doit par contre appuyer des initiatives locales dans ce domaine.
Minerais durable signifie bonne gouvernance
Robert Schuddeboom pense que les minerais de la RDC constituent une bénédiction mais aussi une malédiction. À qui la faute ? Pour lui, la bonne gouvernance reste le seul atout pour que des minerais soient durables pour la RDC, et c’est la seule façon pour ce pays, de pouvoir se développer. Et de reconnaitre, « la RDC a des lois parfaites, mais c’est l’application qui pose problème ». Il faudra aussi dire que les multinationales et la communauté internationale doivent respecter les lois de la RDC en cette matière. Mais aussi respecter les principes émis par l’OCDE pour la traçabilité des minerais de la RDC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom