Accueil Politique RDC : ouverture d’une information judiciaire sur la falsification du passeport de...

RDC : ouverture d’une information judiciaire sur la falsification du passeport de Moise Katumbi

Flickr/Nadia Diabey/CC

« Conformément à l’article 223 de la constitution de la République Démocratique du Congo, le parquet général près la cour de cassation informe l’opinion qu’il ne pouvait pas rester indifférent face aux accablantes révélations faites par la presse internationale sur l’interpellation de monsieur Moise Katumbi à Zaventem en possession d’un passeport congolais visiblement falsifié » voilà ce que l’on peut lire dans le communiqué du Parquet Général de la République.

Ce communiqué daté de ce lundi 18 juin indique qu’une information judiciaire à charge de Moise Katumbi a été ouverte.

Twitter/Patrick Maki

 

Pour rappel, l’opposant congolais Moïse Katumbi et président de la plateforme Ensemble pour le changement et exilé en Europe depuis un peu plus de deux ans avait été interpellé jeudi dernier à l’aéroport de Zaventem, à Bruxelles. Pour cause son passeport semi-biométrique n’était plus légal et selon les sources policières aurait été falsifié. Moïse Katumbi avait parlé de l’acharnement contre sa personne et dénonçait également l’instrumentalisation des institutions de l’État.

Il faut dire que ce dossier vient s’ajouter à la très longue liste des dossiers judiciaires de Moïse Katumbi. Déjà en mars dernier un dossier sur sa prétendue nationalité avait été ouvert. L’affaire des mercenaires sans oublier l’affaire de spoliation d’un immeuble d’Alexendros Stoupis.

Acharnement de la justice congolaise contre Moïse Katumbi pour l’empêcher de postuler aux présidentielles ? La question se pose.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom