Accueil Environnement Lubumbashi entend commander des emballages biodégradables auprès d’une firme Zimbabweenne.

Lubumbashi entend commander des emballages biodégradables auprès d’une firme Zimbabweenne.

Pierrette Kisimba

À Lubumbashi , depuis le 1er juillet les sachets et sacs en plastique se font plus ou moins rares et les prix sont revus à la hausse. Ceci rentre dans le cadre de la mise en application de la décision du gouvernement central de la RDC portant interdiction de la production, l’importation et la commercialisation des sachets et cas plastiques.

Dix jours après la fin du moratoire accordés aux opérateurs économiques qui a expiré le 1er juillet 2018 , dans différents marchés de la ville de Lubumbashi, les vendeuses affirment être informées de la mesure du gouvernement central . D’après elles, les sachets sont même devenus rares et chers. C’est par exemple les sacs sachets de la dimension de 8 cm dont le paquet de 50 pièces se vendait à 800 Fc , coûte aujourd’hui 1.200 et 1.300 Fc Congolais. Mais , elles continuent à servir leurs clients en utilisant les sachets comme emballage .

Mr Yves vient d’acheter une pomme verte . Elle lui est livrée dans un sachet. Il se dit obligé d’accepter car il ne peut pas emporter sa pomme entre ses mains. Toutefois il est conscient que les sachets ont un effet négatif sur l’environnement et que le gouvernement devrait renforcer des mesures pour les entreprises productrices des emballages fabriquent ceux qui sont dégradables.

Et du côté de la mairie de Lubumbashi, l’autorité urbaine a déjà pris deux mesures importantes. À la fin du mois de juin, le maire a signé l’arrêté portant mesures d’application du décret du Premier ministre de la RDC portant interdiction de la production et la commercialisation des sachets et sacs plastiques. Selon cet arrêté, les récalcitrants subiront des sanctions.

La deuxième mesure…. La mairie de Lubumbashi a dépêché au Zimbabwe il y a quelques jours, une délégation. Celle-ci devait prendre des contacts avec une firme zimbabwéenne pour pouvoir passer la commande des emballages biodégradables. Cette délégation est de retour à Lubumbashi depuis une semaine. Des sources à la mairie indiquent que très bientôt, des équipes d’inspecteurs seront déployés dans la ville pour procéder au contrôle. Pendant ce temps à Kolwezi, le gouvernement du Lualaba a pris deux semaines pour davantage sensibiliser la population sur la décision gouvernementale. Clément Mufunji, ministre provincial de l’économie a déclaré que son gouvernement ne voulait pas utiliser la brutalité pour obtenir l’adhésion de la population et des opérateurs économiques à l’application du Décret du Premier ministre. Le patron de l’économie dans le Lualaba assure toutefois que pendant cette campagne de sensibilisation, les inspecteurs de l’économie procèdent au retrait des emballages plastiques encore présents dans les magasins et Supermarchés. La province encourage également les entreprises installées dans son entité à commander des machines pour la production des emballages en papier qui sont dégradables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom