RDC : Kolwezi dans l’effervescence de la conférence minière

RDC : Kolwezi dans l’effervescence de la conférence minière

Kolwezi connait une ambiance particulière depuis ce lundi 10 septembre. Pour cause, elle accueille la 3 éme édition de la conférence minière de la RDC qui se tiendra du 12 au 14 septembre sous la houlette du président de la République qui est attendu l’après-midi de ce mardi dans cette ville minière.

C’est plusieurs délégations qui ne cessent d’affluer à Kolwezi chef-lieu de la province du Lualaba. Des miniers privées et publics, des organisations des sociétés civiles qui travaillent dans le secteur minier, des journalistes, et des officiels congolais. Tous y atterrissent pour prendre part à cette grande messe minière qui a pour thème : « L’exploitation minière en RDC face aux impératifs du développement durable… ».

Une grande partie des participants est déjà présente, depuis ce lundi, la ville est bondée des banderoles et affiches qui annoncent l’evènement avec pompe. Selon les observateurs sur place les hôtels sont presque débordés vu les nombres réduits des hôtels que compte la ville de Kolwezi par rapport à la taille de l’evènement qui a attiré des milliers des participants.

Guardia

Au nombre d’arrivés, le chef de l’Etat. Il est attendu cet après-midi à Kolwezi, des sources proches affirment qu’il passera par Lubumbashi avant de rejoindre Kolwezi. Mais sur place, la journée est presque fériée, les activités tournent au ralenti, les commerces, et autres activités ont été obligés sur ordre de l’autorité urbaine de fermer pour aller accueillir le président de la République qui officiellement foulera pour la toute première fois ses pieds dans cette province depuis le démembrement.

Certains participants se plaignent de l’organisation logistique de la conférence, jusque l’après-midi de ce mardi, certains n’ont pas des macarons, accréditations et autre, même un conseiller du ministère provincial des mines ne serait pas sur la liste des invites. D’aucuns estiment que si un conseiller du ministère provincial des mines ne peut pas être sur la liste des invités que dire des autres. Ils décrient la centralisation de l’organisation de cette conférence minière qui est partie du ministère nationale des mines à Kinshasa qui a presque absorbé toute initiative d’organisation locale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *