Kinshasa : Confusion autour d’arrestation des Ujana, la police exagère?

Kinshasa : Confusion autour d’arrestation des Ujana, la police exagère?

Autoriser de mettre fin au phénomène Ujana à Kinshasa, la police arrête même les non ujana, les filles de la capitale crient au secours à 4 jours seulement de la mise en application des décisions prises par les autorités provinciale

Depuis la mise en application de la décision prise par les autorités de la ville province de Kinshasa le vendredi 21 septembre par la police de la capitale enfin d’abolir le fléau  »Ujana » se rapportant à la délinquance juvénile qui menace les mœurs de la société par les adolescents dont l’âge varie entre 13 et 17 ans.

La police arrête même les jeunes filles qui portent les mini-jupes dans la capitale, certaines parmi elles qui n’ont rien avoir à Ujana crient au scandale dans la ville et sur les réseaux sociaux.

L’opération consistait d’aller dans les sites où les ujana, ces jeunes adolescentes qui se promènent en moitié habillées sans sous vêtement tout en mettant en exergue leurs poitrines en état neuf selon les kinois, les arrêter et traduire leurs clients en justice.

En attendant les femmes professionnelles de sexe dans les différents coins ( pakadjuma) de Kinshasa encouragent cette mesure car les jeunes d’ujana ont arraché leur marché.

Ce mardi matin on a compté plusieurs filles dans les différents postes de la police de Kinshasa et parmi elles figurent les filles qui ne sont pas des ujana et des prostituées de longue date. Plusieurs personnes appellent la police de bien définir sa cible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *