Lubumbashi: les ministres du genre de la RDC réfléchissent sur le devenir de la femme rurale

Lubumbashi: les ministres du genre de la RDC réfléchissent sur le devenir de la femme rurale

L’objectif de ce forum est l’amélioration des conditions de vie des femmes et des jeunes filles adolescentes. Pour cette 4e édition, l’accent est mis sur la femme rurale que l’on voudrait accompagner pour qu’elle puisse avoir des compétences pour faire face à plusieurs défis ; dont les défis économique et l’accès aux services sociaux de base comme l’éducation et la santé.

Ce forum réuni plus d’une cinquantaine des participants, au nombre desquels les ministres provinciaux du genre venus de toutes les 26 provinces que compte la RDC, les chefs de division du genre, ainsi que les délégués des organisations non gouvernementales locales œuvrant dans la promotion, et la défense des droits, ainsi que l’amélioration du statut de la femme et de la jeune fille.

Pour Victor Rakoto représentant résident UNFPA/RDC (Fond des nations-Unies pour la population), ce forum est une étape très importante parce que les résultats finals c’est au niveau de la population qui en bénéficie. « Ce forum permet à tous les décideurs qui travaillent dans ce domaine de se mettre ensemble pour voir ce qu’on a fait de bon depuis le premier forum, et aussi de voir ce qu’il faut améliorer dans l’avenir, au niveau de UNFPA nous sommes ravis de constater qu’il y a beaucoup des femmes qui ont bénéficié des d services de soin de qualité en ce qui concerne la santé de la reproduction et les violences basées sur les genres ».

Avec comme thème « la femme rurale et son implication dans le processus électoral et la cohésion nationale ». Ce forum qui pour la toute première fois s’est  délocalisé de Kinshasa la capitale pour se tenir à Lubumbashi va durer trois jours soit du 25 au 27 octobre prochain dans la grande salle du bâtiment Hypnose situé non loin du gouvernorat de la province du haut Katanga.

Les ministres provinciaux du genre et leurs chefs de division ainsi que d’autres experts dans le domaine de la défense de l’égalité homme et femme vont analyser les forces, les faiblesses, et les opportunités à exploiter les résolutions précédentes issues de trois dernières éditions organisées à Kinshasa la capitale de la RDC.

En présence du gouverneur de province Célestin Pande Kapopa, de la Ministre nationale du genre Chantal Safu Lopusa, la représentante résidente d’ONU-femmes/RDC madame Awa Ndiaye Sek a déclaré qu’il y a des avancées significatives sur les plans légal et administrative en ce qui concerne l’amélioration du statut de la femme en RDC même si les défis a relevés restent encore nombreux.

À l’issue de ce forum, les participants vont formuler des recommandations sous formes d’un cahier de charge qui seront remises aux parties prenantes pour intégration dans la politique nationale genre qui sera aligné parmi les priorités des partenaires de coopération parmi lesquels figurent l’ONU FEMME et UNFPA.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *