RDC-Elections : Comment manipuler la machine à voter le 30 décembre

Le débat sur la Machine à voter continue à un jour du scrutin prévu le 30 décembre. Face aux enjeux politiques en RDC et à l’obligation de la Commission Électorale Nationale et Indépendante CENI d’organiser les élections le 30 décembre 2018. Mais comment utiliser cette technologie en phase d’expérimentation qui n’est pas du tout facile à manipuler avec une sensibilisation insuffisante sur la Machine par la CENI.

Le jour du scrutin tous les bureaux des votes où les matériels de la CENI seront déjà près 48 heures avant l’ouverture prévues à 06 heure du matin devant les observateurs nationaux et internationaux, les témoins de différents regroupements politiques, les journalistes accrédités, les agents de l’ordre et ceux de la CENI.

Une fois au bureau les électeurs sont censés de ne pas porter les habits avec coloration de leurs partis politiques et se ranger en ordre dans les rangs comme organisé par les agents de l’ordre ou de la CENI devant les bureaux de votes.

Après les formalités de réception de vérification, et de validation de l’électeur, celui-ci passera à l ’ isoloir seul et se trouvera devant la machine à voter. Il doit savoir lire les écrits que la machine affiche de gauche à droite et il sera obligé de faire parler cette dernière.

La première étape sera consacrée à l’introduction du bulletin de vote qui a 3 couleurs symboles de trois échéances: présidentielle, législative nationale et provinciale dans une brèche en bas de l’écran. Une fois introduit, la machine affiche automatiquement les candidats présidents une fois voter, la deuxième étape réservée aux députés nationaux affiche et en troisième position les candidats députés provinciaux, c’est en appuyant sur la figure de son candidat parmi ceux qui apparaissent sur le moniteur de la machine ou par la composition du numéro de son candidat.

A défaut de son choix avant la validation de l’étape, l’électeur a la possibilité de revenir pour recommencer l’opération du vote. A la fin du vote de ses Candidats, la machine va signifier en haut parleur ’’ A voter’’.

«Ceux qui ne savent pas lire ou voir pour voter, les handicapés physiques et les personnes de troisième âge ont le droit de se faire accompagner dans le bureau de vote par une personne de leur choix capable de les aider à faire leur choix.» a dit Fabienne Mukulu Moya la secrétaire de la CENI Haut Katanga.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *