Haut-Katanga : Boss Mining ferme ses portes à la fin du mois de février

Haut-Katanga : Boss Mining ferme ses portes à la fin du mois de février

L’entreprise minière Boss Mining implanté à Kakanda dans la province du Haut-Katanga ferme ses portes à la fin du mois de Février. Pour cause Boss Mining serait en déficit de production depuis que la Gécamines a récupéré au mois d’octobre dernier son concentrateur. 

C’est la  par la délégation syndicale qui a annoncé la nouvelle hier jeudi 14 fevrier aux travailleurs lors d’une réunion à Kakanda. Selon la délégation syndicale, l’employeur explique sa décision d’arrêt des activités d’exploitation  minière par la réduction à 35 % de sa production depuis l’an dernier. C’est en Octobre 2018 que la Gécamines,  partenaire à Boss Mining , a récupéré son concentrateur. Celui-ci permettrait à Bossi mining d’assurer au moins 65 % de sa production du cuivre et du cobalt. Aussi, précise les responsables de cette entreprise minière, depuis 2014, la société  n’a fait qu’accumuler des dettes. C’est donc à la fin de ce mois de Février que l’entreprise mettra la clé sous la porte.

Il faut dire que cette fermeture mettra plus de 2 milles agents au chômage. Boss Mining compte près de 2.700 agents congolais et expatriés. S’agissant des payements du compte final, l’employeur s’engage à verser à chaque agent déjà à la fin de ce mois. Ceux qui ont l’âge entre 60 et 65 ans recevront une pension , a indiqué le délégué syndical.

Pour rappel  Boss Mining a été créé en 2003 avec un capital d’un million des dollars. Depuis 2009, elle a été acquise par le Groupe E RG, Eurasion Ressources Group détenu à 40 % par le gouvernement Kazaksthan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *