Accueil La une RDC : L’élection des Gouverneurs et sénateurs, l’IRDH tire la sonnette d’alarme...

RDC : L’élection des Gouverneurs et sénateurs, l’IRDH tire la sonnette d’alarme sur les actes de corruption

Depuis l’annonce  des élections des gouverneurs et ceux des sénateurs, les dénonciations des corruptions se multiplient. Le siège de sénateur et gouverneur se brade entre 50 000 $ et 500 000$. Des véhicules et autres bien sont proposés en échange d’une voix.

Voilà pourquoi, l’IRDH tire la sonnette d’alarme  sur ces dénonciations de cas de corruption et invite le Procureur Général de la République (PGR) près la Cour de cassation à  mener des investigations  pour appréhender les auteurs et les punir conformément à la loi. Cet institut des droits de l’Homme demande le Président de la République à prendre une mesure édifiante, afin que la tenue de l’élection des Gouverneurs de province et sénateurs soit exempte de corruption et autres pratiques illégales.

L’IRDH illustre par des cas dénoncé notamment par  le Collectif de l’Elite Haut-Katangaise et Adam MBOMBOLE et VIDIYE TSHIMANGA des candidats sénateurs qui ont retiré leur candidature.

S’agissant du « Collectif de l’Elite Haut-Katangaise », ce groupe avait dénoncé en date du 12 février  que «  Le Gouverneur du Haut-Katanga, Monsieur Célestin PANDE KAPOPO et son Ministre des Finances, Monsieur Jacques KYABULA KATWE, le premier candidat Sénateur et le second candidat Gouverneur sur les listes du FCC, s’adonnent à une dilapidation spectaculaire des derniers publics […], pour avaliser leurs candidatures ou chercher à gagner la sympathie des électeurs. Le dernier fait en date est la distribution par le Ministre de 22.000,00 USD (dollars américains, vingt-deux mille) à l’issue de sa rencontre avec certains députés provinciaux du FCC, le 11 février dernier, à l’Hôtel KARAVIA Pull Man à Lubumbashi ».

Un autre fait est le 15 février 2019, BOMBOLE INTOLE Adam, Député honoraire de KINSHASA, Président National du parti politique « Ensemble Changeons le Congo » (ECCO) dénonce sur son compte Twitter la corruption et un autre  TSHIMANGA TSHIPANDA Vidiye, président du parti « Congo Dynamique Uni », (DCU) et porte-parole du Président TSHISEKEDI Felix allègue avoir parlé aux députés provinciaux de KINSHSA et tous veulent de l’argent pour leur voix.

Pour cette  ONG , des actions  exemplaire à l’instar du procès des officiers de la PNC à Lubumbashi, doivent être mené .  Elle recommande donc au Président de la République à appliquer la même politique, équitable et constante au bénéfice du peuple, chaque fois qu’il y a clameur publique. Par conséquent, il lui convient de prendre des mesures qui rassurent le peuple du fonctionnement régulier de la CENI dans l’organisation d’une élection exempte de corruption des Sénateurs, Gouverneurs et Vice-Gouverneurs des provinces (Article 69 de la Constitution).

En ce qui concerne le Procureur Général République près la Cour de Cassation, il doit  inviter les dénonciateurs cités ci-avant à éclairer la justice, afin de déférer, urgemment, les présumés corrupteurs et corrompus devant la justice.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom