Tanganyika: 1127 cas des violences sexuelles basées sur le genre enregistré en 2018

Tanganyika: 1127 cas des violences sexuelles basées sur le genre enregistré en 2018

C’est ce qu’indique la note d’information humanitaire publiée par OCHA (Bureau de coordination des affaires humanitaires). Parmi ces cas des violences sexuelles baissées sur le genre, le viol représente 42% des cas même si le mariage forcé des enfants a également une incidence élevée  à cause de la vulnérabilité des enfants et de la pauvreté des familles.

Selon, le fond des nations-Unies pour la population(UNFPA), plus de 56% des victimes sont des déplacés internes. Plus de la moitié des cas de viols commis sur les femmes seraient perpétrés par les différentes milices encore opérationnelles dans la province. Le reste de pourcentages est attribué instinctivement aux civils, a l’armée congolaises (FARDC), et aux éléments de la Police nationale congolaise(PNC).

Grace aux financements reçus en 2018, UNFPA a pu apporter un appui aux victimes. Cependant la grande partie de ce financement a été affecté à la prise en charge psychosocial et médicale ; le pourcentage des femmes qui ont reçu une assistance juridique et de l’aide en insertion socioéconomique n’a pas dépassé les 10%.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *