Lubumbashi: des magistrats formés sur la gestion du contentieux électoral

Débutée ce mardi 26 février pour une durée de quatre jours.  Cet atelier réuni les magistrats, et greffiers  venus des tribunaux des grandes instances de Lubumbashi, Kipushi, Kamina Likasi, Kolwezi, Kasaji, et Kalemie. Il {atelier} vise à les doter des connaissances nécessaires pour une meilleure prise en charge de gestion de la liste, des candidatures, des opérations électorales, des résultats électoraux, et de la poursuite des infractions pénales électorales. En outre, l’atelier va permettre aux magistrats, et greffiers d’avoir une meilleure connaissance du cadre légale et règlementaire en matière électorale et sur les innovations de la loi électorale.

Le choix des magistrats et greffiers  des tribunaux des grandes instances se justifie par le fait que ce sont eux qui statuent en lieu et place des tribunaux administratifs compétents pour connaitre les contentieux des listes électorales au premier degré, de ceux des candidatures aux élections municipales, urbaines et locales, et de ceux des opérations électorales et des résultats de l’élection des conseillers municipaux, des conseillers urbains, des bourgmestres et bourgmestres adjoints, des maires et maires adjoints, des conseillers de secteur ou des chefferies, et des chefs de secteur et des chefs de secteur adjoints.

Pour le conseil supérieur de la magistrature qui organise cet atelier avec l’appui du PNUD(programme des Nations-Unies pour le développement) à travers son projet PACEC(Projet d’appui au cycle électoral au Congo) ; c’est en prévision de la gestion des contentieux des élections municipales, urbaines, et locales et surtout au rôle important que joue ces élections dans la consolidation de la démocratie en cours à travers la libre administration des entités territoriales décentralisées et de la bonne gouvernance locale que cette formation est  organisée.

Elle est la première d’une série de trois qui se dérouleront sur l’ensemble de la RDC (République Démocratique du Congo) avec au total quatre cent participants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *