Accueil Mines Lualaba : KCC reprend l’exportation et la vente du cobalt

Lualaba : KCC reprend l’exportation et la vente du cobalt

photo droit tiers

L’annonce a été faite le lundi 15 avril dernier par la compagnie Katanga Mining Limited dans un communiqué. Cette reprise concerne le projet Kamoto et ne concernera qu’une quantité limitée de cobalt. Ceci conformément aux normes internationales et locales de la République démocratique du Congo («RDC») à la réglementation des transports en ce qui concerne les teneurs en uranium. Explique le communiqué.

Kamoto Copper Company («KCC»), est une filiale de Glencore détenue à 75 % par la RDC, reprend ses activités l’exportation et la vente d’une quantité limitée. Grace à des solutions de rechange, KCC a relancé l’exportation et la vente de cobalt et a produit environ 930 tonnes de cobalt depuis janvier 2019. Cela représente environ 22,5 % de la production totale de cobalt depuis janvier 2019.

« Les faibles niveaux de la radioactivité détectée à ce jour dans l’uranium ne présente aucun risque pour la santé et la sécurité. » Explique encore Katanga Mining dans son communiqué. Pour remédier à long terme au problème et éliminer l’uranium du cobalt produit, la société prévoit de construire un système d’échange d’ions à 25 millions $. Le système devrait être mis en service, d’ici la fin du deuxième trimestre 2019.

Rappelons qu’au quatrième trimestre 2018, la société a annoncé que KCC avait suspendu temporairement l’exportation et la vente de cobalt. Ceci était dû à la présence d’uranium détectée dans l’hydroxyde de cobalt à des concentrations dépassant les valeurs acceptables limite autorisée pour l’exportation du produit par le biais des principaux ports africains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom