Sport: Pascal Beverragi, l’adversaire de Moïse Katumbi à la tête du fc St-Eloi Lupopo

Sport: Pascal Beverragi, l’adversaire de Moïse Katumbi à la tête du fc St-Eloi Lupopo

A lorsqu’il avait perdu le procès à Paris contre Moïse Katumbi le président du Tp Mazembe dans l’affaire de 140 million d’euros concernant MCK, le français de 53 ans Pascal Beverragi patron de NB Mining, Beveraggi BTP et  BFM Business s’empare de la présidence du Fc Lupopo de Lubumbashi le club conquièrent direct de Mazembe à quelques jours du retour de Moïse Katumbi.

Pascal Beverragi le prétendant président du Football Club saint-Eloi Lupopo a été accueilli avec pompe à l’aéroport de la Luano samedi 11 mai 2019 à Lubumbashi la capitale des jaune et bleu dans le haut Katanga pendant que le mandat de son prédécesseur Fautin Bokonda est en cours.

Lors de son arrivée à Lubambashi bastion des Lumpas, le riche homme d’affaires a dévoilé son intention de faire le football FC Lupopo un Club de rêve: 《 C’est un nouveau départ pour Lupopo, j’ai les ambitions et je mettrai tout mes moyens pour ce club. Je n’ai pas d’intérêt ni politique qui m’anime, nous allons construire le stade.》A dit Pascal Beverragi le nouveau président de Saint- Eloi Lupopo au stade de la victoire.

Pour Frédéric Kitengi Kikumba le manager de Tp Mazembe:《 Pascal Beverragi perd le procès contre Moise Katumbi dans l’affaire MCK. il lui doit donc l’entreprise et des amendes en centaine de millions usd. Il apprend qu’il arrive,il veut se faire président de l’équipe de foot rivale à Mazembe, le Saint Eloi Lupopo!》

L’affaire qui opposé Moïse Katumbi président du Tout Mazembe au Pascal Beverragi le nouveau président de Lupopo touche MCK et remonte en 2015. Moïse Katumbi, qui s’apprêtait à se lancer dans la course présidentielle, avait décidé de vendre son entreprise de sous-traitance minière, Mining Company of Katanga MCK, à Necotrans Mining.

Après avoir conclu un deal de 140 million d’euros qui a Transformé MCK de Moïse Katumbi en NB Mining de Pascal Beverragi qui aurait déverser seulement 20 millions d’euros dans le compte du vendeur 3 ans après. Après les tractations à la justice française en 2018, la cour d’appel de Paris avait rétabli Moïse Katumbi dans ses droits en lui faisant propriétaire de MCK au détriment de Pascal Beverragi.

A Lubumbashi plusieurs pensent que le retour de Moïse Katumbi fait peur à Pascal Beverragi qui a choisi de se rabattre derrière Lupopo le club opposé à Katumbi pour bien contre attaquer en cas d’une éventuelle pression du fait que la grande province du Katanga reste pour lui une terre d’affaires. Cette fois-ci, la bataille sera sur le gazon synthétique que sur les affaires privées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *