Accueil Actualite Lubumbashi : les magistrats disent être victimes des menaces pour la cessation de...

Lubumbashi : les magistrats disent être victimes des menaces pour la cessation de la grève

La Guardia

Lancée depuis hier lundi 5 aout 2019, la grève des magistrats de Lubumbashi ainsi que sur l’ensemble de la province du Haut-Katanga se poursuit ce mardi 06 aout. Toutefois, selon le Secrétaire exécutif du Syndicat national des magistrats du Congo Synamac  en sigle,  le Substitut du Procureur Général Bienvenu  Liongi, ceux-ci sont victimes des menaces de la part de la hiérarchie à Kinshasa.

Par des appels téléphonique, certains Hauts magistrats les menacent pour qu’ils reprennent le travail et cela sans délai.  Il faut néanmoins dire que pour les magistrats de Lubumbashi, la trêve doit se poursuivre jusqu’à ce qu’il y ait des changements assurent les magistrats de Lubumbashi et c’est malgré les menaces.

Le SPG  bienvenu Liongi  informe également qu’hier lundi 5 aout ils ont rencontré le Procureur GGénéralà qui ils ont transmis le mémorandum contenant toutes les revendications. Une assemblée générale du Synamac est prévue pour ce vendredi 9 aout en vue de faire le point sur les discussions qui se tiennent à Kinshasa. L’assemblée pourra également statuer sur la nouvelle stratégie à adopter et surtout sur la position à adopter.

Il faut dire que cette grève est observée à Lubumbashi, Kipushi, Sakania, Likasi. Ils promettent d’impliquer leurs collègues du Haut-Lomami, Lualaba ainsi que Tanganyika.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom