Accueil La une RDC: António Guterres rencontre Tshisekedi et l’opposition le 2 septembre à...

RDC: António Guterres rencontre Tshisekedi et l’opposition le 2 septembre à Kinshasa

Du 31 août au 2 septembre 2019, Antonio Guterres Secrétaire général des Nations unies UN effectuera en RDC un voyage de trois jours pour trois missions. Deux dans le nord Kivu avant de chuter  à Kinshasa. Il rencontrera le Président de la République Félix Tshisekedi et  l’Opposition politique.

Pour les deux jours qu’il passera dans le nord Kivu, le patron des Nation Unies rendra hommage au survivants d’Ebola et aux personnels qui luttent pour éradiquer le virus mortel en RDC et s’entretenir au deuxième plan avec les casques blues du département de maintien de la paix avant de finir à Kinshasa  avec la classe politique congolaise . »Antonio Guterres se rendra à Kinshasa où il rencontrera Félix Tshisekedi, les membres de l’opposition, les représentants des organisations de la société civile et d’autres personnalités politique congolaise » a précisé Florence Marchal porte parole de l’ONU sur les ondes de Radio Okapi.

Antonion Guterres visite la RDC dans un contexte particulier qui explique même les trois points de son visite: Dans le cadre de la maladie à Virus Ebola, malgré les efforts de l’OMS, du gouvernement Congolais et d’autres partenaires, la maladie est loin d’être  eradiquè et fait  des nombreux victimes dans le Nord Kivu et surtout à Béni, on compte jusqu’au moment de la rédaction de cet article 1961 morts dont plus de 500 enfants.

Sur le plan sécuritaire, les soldats de maintien de la paix qu’il dirige, malgré la collaboration  de la MONUSCO avec et les efforts des  Forces Armées de la République Démocratique du Congo FARDC,  la situation securitaire reste precaire .Le Nord Kivu enregistre  chaque jour des morts dont certains par manchettes attribués aux milices de  l’ADF. Et enfin  sur le plan politique, 8 mois après l’investiture de l’actuel chef de l’Etat Félix Tshisekedi, le gouvernement tarde à sortir . D’autres part une frange de l’opposition réclame jusqu’à ce jour

la vérité des urnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom