Lubumbashi- Ifoku Mputu  : une candidature prématurée estiment les femmes

Lubumbashi- Ifoku Mputu  : une candidature prématurée estiment les femmes

Le 8 août dernier se clôturait le dépôt des candidatures aux législatives et aux présidentielles du 23 décembre. La Ceni a enregistré 24 candidatures  aux présidentielles dont une femme Ifoku Mputu. Une femme dont la candidature a été saluée par toutes les femmes mais néanmoins, elles estiment que ses chances de réussite sont moindres.

Pour madame vivianne Kapufi , ancienne Ministre provinciale du Genre et actuellement consultante du Gouverneur chargée des questions sociaux-économiques et cadre du parti alliance pour le renouveau du Congo un parti de la Majorité Présidentielle , la grande difficulté est que la femme a du mal à voter pour une autre femme . Et de ce fait cette candidature à moins des chances de réussite même si selon les statistiques les femmes représentent 52 % des électeurs. »

Une candidature prématurée

Pour madame Céline Kanyemba cadre de l’UDPS un parti de l’opposition, la candidature d’Ifoku Mputu est prématurée, même si oser le faire relève de l’audace. « Elle est face à des adversaires trop fort pour elle ». Toutefois, elle salue le courage elle pense que la réussite n’est pas pour cette fois-ci. Il faudrait qu’elle attende plus de temps encore avant qu’elle ait réellement ses chances.

Abondant dans le même sens, madame Kanay Mushitu Marguerite  point focal CAFCO, elle estime que sincèrement, cette dame n’a pas assez des chances. « Elle est méconnue ». Et d’ajouter : « si elle avait été une militante dans les mouvements des femmes.» De plus, elle estime que ça sera difficile de lui faire confiance dans la mesure, ou elle est très peu connue.

Pour Nelly Mwange , directrice des programmes de la Radio Don-Bosco pense , la candidate n’a pas beaucoup des chances . Pour elle, le fait que la femme n’a pas confiance en elle. De plus, « la femme ne vote pas pour la femme. »Et de surcroît, « elles ont du mal à aller aux bureaux de vote le jour du scrutin mais surtout que les hommes ont du mal à voter pour les femmes. »

Pour Concilie Kalombo une blagueuse de Habari RDC et journaliste à l’ACP son avis est nuancée, elle pense qu’elle a les mêmes chances que tous les autres 23 candidats. « Elle doit travailler de manière à percer le mur construit par les hommes ayant une certaine notoriété politique ». Elle estime également que si Ikofu Mputu doit se faire élire, elle doit se faire connaitre afin de maximiser ses chances de réussite et présenter un bon projet de société qui convainc l’électorat à s’aligner derrière elle. Son souhait est qu’un jour la RDC vive une nouvelle expérience avec à la une femme à la présidence.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *