RDC -Leon Kengo wa Ndondo : exclure Moïse Katumbi, c’est « avoir peur qu’il se présente et qu’il puisse être élu »

RDC -Leon Kengo wa Ndondo : exclure Moïse Katumbi, c’est « avoir peur qu’il se présente et qu’il puisse être élu »

Invité de RFI ce mardi matin, le Président du Sénat a plaidé pour la candidature de Moïse Katumbi et son retour au pays. « On doit faire en sorte que tous ceux qui veulent se présenter se présentent. Je suis pour que Moïse Katumbi rentre et se présente. Et il n’est pas dit, parce qu’il se présente, qu’il sera élu. » A-t-il dit

Pour lui pour éviter les critiques sur le processus électoral, celui-ci doit être inclusif et dans le cas contraire ceci signifiera que le pouvoir a peur de lui. « On doit donner à tout le monde les mêmes cartes de manière à ce qu’on ne critique pas, qu’on a exclu l’un ou l’autre. Il est le fils du pays, l’exclure c’est avoir peur qu’il se présente et qu’il puisse être élu. Il vaut mieux qu’il se présente. S’il n’est pas élu, il baissera ses prétentions, et s’il est élu, c’est très bien, il est le fils du pays.

Revenant sur le fait que Moïse Katumbi a été condamné et de ce fait inéligible Kengo wa Ndondo estime que ce dernier peut être amnistié du fait que l’on est dans un processus qui se veut inclusif : « Mon souhait le plus clair, c’est que tout le monde se présente. Et comme il a été condamné, qu’il demande au président de pouvoir l’amnistier. La seule possibilité qu’il ait c’est de bénéficier de l’amnistie, comme ce que l’on poursuit sont des faits politiques. »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *