3 ème édition de la conférence minière de la RDC au Lualaba : une routine ou un élan ?

3 ème édition de la conférence minière de la RDC au Lualaba : une routine ou un élan ?

Annoncé depuis quelques mois, la conférence minière de Kolwezi vient d’ouvrir ses portes ce mercredi 12 septembre 2018. Cette conférence, la troisième du genre et de cette ampleur en RDC est honorée par la présence du Président de la République, Son Excellence Joseph Kabila Kabange et plusieurs autres personnalités nationales et de l’extérieur travaillant dans le secteur minier, où intéressées par ce secteur des plus friands, surtout avec la montée du cours du Cobalt ces dernières années. À cause de cette manifestation, la ville de Kolwezi reçoit les honneurs dus à la capitale.

Le Thème choisi est révélateur de l’importance que revêt ce secteur pour l’État RD-Congolais, la population et tous les opérateurs du domaine, nationaux et expatriés.

Nous estimons que le choix de ce thème complétera toutes les précédentes réflexions sur la gestion des ressources du sol et du sol en RD-Congo voire dans le Grand Katanga en particulier, en tenant compte des impératifs du développement durable qui met la population et des générations à venir au centre et non les intérêts des politiciens.

Nous saluons l’opportunité de ces assises. Nous sommes d’autre part persuadés que les réflexions qui y seront faites ne se limiteront pas à un spectacle des érudits dépourvus des sentiments patriotiques, mais plutôt à un travail de réflexion profonde dans lequel les générations à venir trouveront leur compte.

Beaucoup de conférences antérieures ont vu malheureusement leurs résolutions dans les oubliettes. Manque de moyens ou de volonté politique, nul ne sait hormis la conscience des organisateurs de ces forums ou des décideurs politiques, soit-il au niveau provincial ou national.

Dans l’optique où nous nous targuons de travailler pour la population, mais sans présenter des preuves évidentes, indiscutables et concrètes, nous avons tous (l’Etat, les opérateurs miniers et la Société civile) l’obligation, partant des décideurs politiques, de nous souder les coudes afin de nous repêcher de ce cycle des discours sans résultats palpables. Une interpellation pour les uns et les autres.

On a beau raconter contre l’ancien code minier, désuète, à cause de beaucoup d’avantages qu’il a accordé aux industries minières au détriment de la population notamment aux communautés locales. Maintenant que le nouveau code minier a été promulgué avec tous les amendements qui ont arraché aux industriels miniers leurs avantages maladroitement acquis pendant la période où la RDC traversait sa période d’instabilité à cause de la guerre, prouvons que nous sommes sérieux et matures en évitant de parler en vain. Nous avons besoin des résultats et rien d’autres. Patriotisme et nombre d’années depuis l’indépendance exigent.

Dans notre entendement, il nous semble que la conférence politico-scientifique qui se tient dans la ville de Kolwezi, province du Lualaba, est confrontée à ce défi et il lui revient de le relever. Ainsi, nous pouvons espérer que le paradoxe du sol et sous-sol riche face à une population misérable, sera renversé. Et le moyen, c’est la mise en œuvre de la justice distributive. Autrement, c’est du bluff.

Avec Christian Mukuna

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *