Kolwezi : la plénière d’IDAK recommande au Gouvernement de créer des Zones d’Exploitation viables pour les artisanaux

Kolwezi : la plénière d’IDAK recommande au Gouvernement de créer des Zones d’Exploitation viables pour les artisanaux

Parmi les recommandations pour assainir la chaîne d’approvisionnement du cobalt, la plénière recommande l’octroi de Zone d’Exploitation Artisanale ou ZEA aux exploitants artisanaux. . Mais surtout l’État congolais devra en plus accompagner les coopératives dans la négociation de ZEA auprès des détenteurs des droits miniers et de respecter les procédures de création des ZEA. Ceci aura comme avantage de faciliter la traçabilité et la certification des minerais.

Ceci pourra ainsi éviter le vol des minerais dans les concessions des entreprises minières mais aussi évitera des fraudes ainsi que d’autres violations des droits de l’homme dans l’artisanat minier. Il faut dire que cette 30 em session a formulée une quarantaine des recommandations à toutes les parties prenantes à savoir le gouvernement, les entreprises minières, les artisanaux à travers les coopératives, la société civile ainsi qu’aux utilisateurs finaux des minerais.

Aux Gouvernements national et provinciaux, il a été recommandé entre autre, d’appliquer la loi impliquant les régies provinciales DRLU et DRHKAT dans le système de vérification du paiement des taxes et de la vulgariser ; de prioriser les programmes de développement communautaires de lutte contre la pauvreté.

S’agissant de la transparence et du respect des droits humains , le gouvernement congolais devra délocaliser les creuseurs clandestins dans les concessions minières privées, mais dans le respect strict des droits humains et de collecter et intégrer les données des entreprises industrielles et des coopératives minières dans le rapport ITIE ainsi que de déterminer des mécanismes de transparence sur la teneur, le poids et le prix des minerais achetés aux coopératives artisanales .

Pour ce qui est des coopératives minières, le renforcement des capacités techniques, organisationnelles, légales et financières des coopératives minières artisanales s’avère important. Ils doivent également mutualiser les efforts des différents acteurs dans le cadre de l’assainissement et surtout de mettre en pratique le devoir diligence raisonnable de l’OCDE dans le secteur artisanal

La Société Civile, elle a été appelée a bien joué son rôle, celle de promouvoir, d’éduquer les communautés sur une chaine d’approvisionnement responsable du cobalt. Elle doit également vulgariser les lois et veiller à ce qu’elles soient appliquées et dénoncer toutes formes de tracasseries administratives, financières et policières dans la chaine d’approvisionnement en minerais. Elle devra en plus assurer le contrôle citoyen et la sensibilisation contre le travail des enfants et des femmes enceintes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *