RDC: Meeting de l’opposition réprimé et l’écran géant destiné à la manifestation saisie par la police

RDC: Meeting de l’opposition réprimé et l’écran géant destiné à la manifestation saisie par la police

Cité des jeunes de Lubumbashi, la résidence de celui qu’on appelle au Katanga baba Kyungu le coordonnateur du plateforme Politique Ensemble pour le Changement assiégées par la police depuis la nuit de ce samedi 13 octobre pour empêcher le meeting de l’opposition autorisé avant d’être annulé par la mairie de la ville de Lubumbashi pour des raisons de confusion et d’ordre sécuritaire.

Toute forme d’attroupement et les circulations du côté de la cité des jeunes et sur les avenues autour de la résidence de Kyungu Wakumwanza , membre de l’opposition ensemble interdits par la police. Cette forte présence policière a été observé depuis une heure du matin. En ce moment-là même, la résidence de l’honorable Mumba Gama était également sous haute surveillance de la police. Ici les forces de l’ordre ont détalé avant l’aube.
La voiture qui conduisait l’écran géant qui devait permettre aux militants d’être en contact le direct avec les opposants dont Moise Katumbi a été saisie par la police et conduit aux services spéciaux. Les membres des différents partis politiques venus pour répondre présent au meeting ont été dispersés. La police a fait usage des bombes à gaz lacrymogène et d’un camion anti-émeute
Les parents d’élèves de l’école Belle Vue, voisine de l’habitation de Gabriel Kyungu dénoncent l’interdiction d’accès à cette institution d’enseignement. Les élèves ont eu une journée chômée, ce qui impacte sur le calendrier scolaire.
Jusqu’au soir, des militants rodaient encore autour des quartiers environnants la cité des jeune lieu prévu pour la manifestation dans l’espoir d’écouter leurs leaders dont Moïse Katumbi << Nous attendons, même la nui le meeting aura lieu… on a envie d’entendre Moïse ça fait longtemps>> insistait un jeune katumbiste.
Mais c’est un espoir sans lendemain car la police a usé de tous les moyens à sa disposition pour faire respecter le communiqué de la mairie de Lubumbashi portant report de la matinée politique de l’opposition.
Coté bilan, la Plateforme Ensemble pour le Changement parle des quelques arrestations sans en donner les chiffres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *