Lubumbashi: d’une revendication à une autre, à qui profite la manifestation des étudiants de l’UNILU ?

Lubumbashi: d’une revendication à une autre, à qui profite la manifestation des étudiants de l’UNILU ?

Nouvelle journée de tension  à l’université de Lubumbashi sous une pluie battante ce mardi matin. Sur le campus les manifestations ont  demeurées alors que tout semblait être  réglait la veille. En marche vers le centre-ville, les étudiants revendiquent tantôt les corps de leurs camarades tués, tantôt la baisse du prix de transport en commun qu’ils exigent baisser de 500 Francs à 200 francs congolais, et aussi la baisse du minerval.

Sur la route Kasapa, principale artère qui mène vers les cités  universitaires,  aucun véhicule ne passe. Pendant ce temps,  les voix des manifestants se lèvent pour exiger le retour de  Moise Katumbi et la réduction du  prix  du sac de la farine de maïs.

A l’annonce de l’arrivée des manifestants au centre-ville de Lubumbashi, les passants sont en alerte, la police est déployée la grande place de la poste. Tout le monde est sur le qui-vive craignant de possibles débordements au passage de ces manifestants.  Cette crainte se justifie par le fait que la veille, la population a déploré des casses et pillages des biens appartenant aux particuliers. Selon la police, des personnes mal intentionnées se seraient ralliées  aux manifestants sensés être  tous des étudiants. « Des personnes que nous avons arrêtées il y  en a qui ne savent même pas parler français,  ce qui porte à croire que tous ne sont pas des étudiants »,  a affirmé la police le lundi en début d’après-midi.

Mais  pour quel motif  ces étudiants continuent de manifester ? S’interrogent les Lushois et autres observateurs étant donné que leurs revendications ont obtenu des suites favorables la veille soit le lundi 27 janvier auprès des autorités compétentes. Que réclament- ils donc  cette fois – ci ? Jusqu’ où iront-ils? Qui tire les ficelles et à qui profite ces manifestations qui troublent l’ordre public ?

Au regard de la tournure que prennent ces manifestations parties d’une simple revendication de rétablissement de l’électricité  et de l’eau au Campus de Lubumbashi d’aucun s’interrogent sur les motivations sous-jacentes.

 

Pour certains observateurs, ces manifestations des étudiants seraient  l’œuvre de certains politiciens véreux en mal de positionnement.  D’autres par contre pensent que la manipulation partirait de l’UNILU même où  certains ne voudraient  pas de la tête  de l’actuel comité  de gestion de cette Alma Mater.

Dans l’avant midi de ce mardi, la police a encore procédé  à des interpellations.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *