RDC : Une structure compte lancer une pétition en faveur du retour de Moïse Katumbi

RDC : Une structure compte lancer une pétition en faveur du retour de Moïse Katumbi

En effet, cette structure dénommée Congo Vision Moïse, souhaite le retour imminent de l’ancien gouverneur du Katanga Moïse Katumbi Chapwe.

Dans un Tweet daté de ce 5 février,  cette structure annonce des actions dans ce sens. « Bientôt Congo Vision Moise va lancer à Lubumbashi une pétition qui sera suivi de l’organisation de manifestation pacifique pour le retour du président  RDC!». Pour eux, la situation actuelle de l’ancien gouverneur n’est autre qu’une injustice.  « Cet homme mérite la reconnaissance de la nation congolaise et non l’injustice dont il est victime!»

Pour rappel Moïse  Katumbi a quitté la RDC en mai 2016 pour des raisons médicales en plein démêlés judiciaires. Il a été condamné en son absence à trois ans de prison dans une affaire immobilière dont il conteste tout fondement. Il est également poursuivi dans une affaire de recrutement de mercenaires, renvoyée au 10 octobre par la Cour suprême. Il faut également dire qu’il est en plus  poursuivi dans  une affaire de détention illégale de nationalité congolaise.

Pour ses partisans, Moïse Katumbi doit revenir le plus rapidement au pays. Toutefois, il faut dire que pour que cela arrive, ils doivent s’armer de la patience.

Amnistie ou  procès équitable ?

Il faut dire que Le dossier Moïse Katumbi Chapwe relève désormais de la justice .celui-ci ayant été condamné par la justice congolaise  dans une affaire de spoliation immobilière à une peine de 3 ans, il est désormais considéré comme un fugitif. S’il revient et que la justice se veut indépendant, il sera arrêté pour purger sa peine. Sa seule voie de sortie est qu’il soit amnistié par le nouveau chef de l’Etat.

Il faut dire que pour des dossiers en cour à la justice, celui-ci pourra avoir recours à un procès équitable pour se laver de tous soupçons qu’il s’agisse du dossier des mercenaires ou également de la nationalité congolaise.

Quoi qu’il en soit, toutes ces démarches exigent du temps et de la patience. Le nouveau président de la république a promis dans son discours d’investiture que le prochain Ministre de la justice aura comme première mission  d’identifier tous les prisonniers politiques pour que leur cas soit rapidement traité. Moïse Katumbi son cas peut-il être inclut dans le lot ?l’avenir nous le dira.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *