Lualaba: après soulèvement, les creuseurs artisanaux autorisés à travailler dans les mines

Lualaba: après soulèvement, les creuseurs artisanaux autorisés à  travailler dans les mines

Les creuseurs artisanaux viennent d’être autorisé à travailler dans les mines à Fungurume. Cette décision a été  prise à l’issu du conseil de sécurité tenu ce lundi par le gouverneur de la province du Lualaba sur place à Fungurume.

D’après le ministre provincial des mines Jean Marie Tshizainga, c’est une mesure de grâce pour permettre à ces creuseurs de préparer la rentrée scolaire de leurs enfants.

La société civile de son côté craint que cette mesure ne puisse poser des problèmes plus tard d’autant plus  qu’elle ne précise pas des quelles mines il s’agit.  Une autre source précise qu’il s’agit de la concession de Kate du cote de Mwenda Mukose. Et cette concession ne peut pas contenir tous les creuseurs artisanaux.

Lire aussiLualaba: affrontement entre les creuseurs et la police

Le gouverneur du Lualaba, Richard Muyej, a eu un entretien avec des creuseurs artisanaux à Fungurume. Il a condamné fermement les violences de dimanche qui ont coûté la vie d’une personne, d’après des sources non officielles. Elles ont aussi fait plusieurs blessés et paralysé le trafic sur la route Kolwezi-Likasi.

Lire aussi:Urgent: après l’adresse du gouverneur a Fungurume, les manifestations reprennent

Dans son discours, le gouverneur a invité le public venue l’écouter à privilégier le dialogue. Au cours de la rencontre, des habitants de la cité lui ont formulé aussi des doléances. Malgré l’invention du gouverneur, par ailleurs, la tension est demeurée à Fungurume. Elle a continué jusqu’à 16 heures dans l’après-midi. Même après l’adresse de Richard Muyej aux creuseurs artisanaux, à l’hôtel Best Palace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *