Lubumbashi: lutte contre les vendeurs ambulants, la Mairie échoue une fois de plus

Lubumbashi: lutte contre les vendeurs ambulants, la Mairie échoue une fois de plus

C’est une nouvelle journée de tension ce mercredi matin entre la police et les vendeurs ambulants qui refusent de quitter le centre-ville de Lubumbashi sur décision de la mairie qui les accuse d’encombrer les grandes artères et laisser aussi l’insalubrité. Apres les avoir reçus le ministre provincial de l’intérieur Bobo Malulu a invité les vendeurs ambulants à retourner vendre sans que quelqu’un puisse les embrouiller jusqu’ a ce que le gouverneur de province revienne.

Le ministre de l’intérieur Bobo Malulu vient de demander aux vendeurs ambulants de retourné au centre-ville et exercer leurs petits commerce en attendant le retour du gouverneur de province. Cette décision vient ainsi casser celle prise par le maire de la ville un jour avant interdisant aux vendeurs ambulants d’exercer leurs activités.

Photo/ Guardia

Les vendeurs ambulants ont marché ce matin dans les rues de Lubumbashi. Ils protestaient contre la mesure de la mairie les interdisant d’exercer leurs commerces le long des grandes artères de la ville. Ils se sont constitués en groupes avec des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « association des vendeurs ambulants les peuple d’abord ».

Encore un échec de la mairie

C’est ne pas pour la première fois que la Mairie de Lubumbashi interdit les vendeurs ambulants. C’est une mesure prise habituellement mais qui souffre d’application. Cette fois, c’est le ministre provincial de l’intérieur qui casse la mesure. Il invite les vendeurs ambulants à retourner vendre sans que personne ne puisse les embrouiller.

La tension était encore perceptible ce mercredi matin au centre-ville de Lubumbashi ou des jeeps de la police faisaient la ronde pour empêcher à ces vendeurs ambulants d’étaler leurs marchandises. De leurs côtes les vendeurs n’ont pas désarmés.

Lire aussi:Lubumbashi: tension entre la police et les vendeurs ambulants

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *