Lubumbashi: une table ronde des jeunes pour défendre les droits des femmes

Lubumbashi: une table ronde des jeunes pour défendre les droits des femmes

Il faut travailler le mental de la femme, lui dire que le pays a besoin de son coup de main pour que la RDC puis aller de l’avant, tel est l’une  de  cinq recommandations formuler par les jeunes de différentes structures de jeunes  présent a la table ronde organise vendredi 06 mars dernier au centre ARUPE.

Animé par Sylvie Nkolomoni experte en question des droits internationale, la table ronde a eu pour thème, comment les jeunes de Lubumbashi comptent-il se lever pour défendre les droits des femmes ? Pour répondre à cette question du thème, les participants ont formules cinq recommandations à savoir: L’égalité sociale dans la gestion de la chose publique en donnant la chance a la femme, Lutter contre les us et coutumes dans le milieu académique et communautaire par  des séances des sensibilisations d’une part, de constituer des camps de leadership pour briser la mauvaise image et philosophie que les garçons ont de la jeune fille, Arrêter la politisation des institutions, sur ce point, des suggestions ont été faite, c’est entre autre l’ajout des psychologues au service de la police de protection de la femme et l’organisation de formation de renforcement de capacité des agents de cette dernière, La femme doit enlever la peur et se mettre à l’idée qu’elle est capable de tout faire

Enfin il a été demande à tous les participants d’aller faire la restitution de ce qu’ils ont appris même de bouche a oreille. Puisque c’est le mois de la femme, Sylvie Nkolomoni a saisi de cette occasion pour dire à la jeune fille que la journée du 08 mars ne pas une journée de fête, ni de port de pagne mais c’est une journée de lutte et une occasion de réfléchir sur les avances enregistre dans le respect des droits de la femme et les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la loi sur la parité. C’est également une opportunité de de dresser un bilan en vue de constituer un nouveau plan d’action

Il faut noter que cette table ronde organisée par Internews a eu comme objectif, le développement de secteur médiatique, de donner l’occasion aux jeunes de réfléchir sur des stratégies faudra-t-il faire pour la promotion de la femme et leurs donner l’opportunité de ressortir  de recommandation à donner aux décideurs visant la promotion et le droits  des femmes.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *