Accueil Autres Lubumbashi: polémique autour d’expulsion des suspects de covid-19, le gouvernement du haut...

Lubumbashi: polémique autour d’expulsion des suspects de covid-19, le gouvernement du haut katanga Répond à Georges Kapiamba

Photo droit tiers

L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice ACAJ, a condamné « l’expulsion » de deux congolais soupçonnés d’être porteurs du Covid 19 dans la ville de Lubumbashi par le Gouverneur de la Province du Haut-Katanga Jacques Kyabuka. Ce jeudi 28 mars dans une conférence de presse organisée par le ministre de la santé du haut Katanga  pour éclairer  la situation de la pandémie dans la ville, l’autorité  réfute les allégations de l’ACAJ et parle d’un retour à Kinshasa consentit par les suspects.

Expulsion ou prudence? L’alerte rouge a été donné par Jacques Kyabula gouverneur de la province en guise de vraie fausse présence de coronavirus après un test rapide controverse réalisé à l’aéroport international de la Luano à Lubumashi le 22 mars. Billy Lumbayi et son fils âgé de treize ans, deux sujets suspects seraient retournés à Kinshasa par la volonté de l’autorité provinciale bien que les tests de l’Institut National des Recherches Biomédicales INRB se sont révélés négatif. En tout cas, que ça soit vrai ou faux  dans le haut Katanga,  plusieurs ont  estimés que c’était une action salvatrice pour assurer la sécurité sanitaire de la population Lushoise.

Pour George Kapiamba président de l’ACAJ il s’agit d’une décision illégale « L’attitude du gouvernement provincial du Haut-Katanga contrarie gravement les décisions annoncées par le Président de la République relativement à la guerre contre le Covid-19. En sus, elle est de nature à jeter le doute sur la crédibilité et la fiabilité des tests viraux effectués par l’INRB», il recommande à cet effe, une indemnisation probable au profit de victimes « au Gouverneur de la Province du Haut-Katanga, d’annuler cette décision illégale et attentatoire aux libertés garanties aux citoyens par la Constitution, et d’indemniser M. Billy Lumbay et son fils pour les préjudices moraux et financiers qu’ils ont subis. » a-t-il ajouté Georges Kapiamba.

Ministr et porte parole du gouvernement du haut Katanga, Arsène Kayumba regrette par contre le propos de l’ACAJ et dédouane le gouverneur « les deux suspects, ils n’ont jamais étaient expulsés, le père et son fils ne sont pas les habitants de Lubumbashi, ils sont venus voir leur famille puis rentrer. Les deux personnes ont décidé de plein gré de retourner à Kinshasa, leur lieu de résidence, après avoir été dédouanées par l’INRB. »

Dans une interview accordée à nos confrères de POLITICO.CD, Billy Lumbayi annonce qu’il va porter plainte contre le gouverneur Jacques Kyabula l’accusant de l’avoir renvoyé illégalement de Lubumbashi et pour les traumatismes causés à son fils .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom