Kolwezi : la conférence minière recommande l’application du code minier et la création d’une bourse de matières premières en RDC

Kolwezi : la conférence minière recommande l’application du code minier et la création d’une bourse de matières premières en RDC

8 recommandations ont été formulées à l’issue de la conférence minière organisée à Kolwezi du 12 au 14 septembre dernier sous le thème: l’exploitation minière en RDC  face aux impératifs  du développement durable des zones productrice .

Les participants à ces assises ont mis un accent particulier sur l’application rigoureuse du code et du règlement minier. Une application surtout en ce qui concerne la Responsabilité sociétale et environnementale des entreprises à l’égard des communautés affectés par des projets miniers.

De cette manière les exploitants miniers pourront non seulement exploiter durablement les minerais mais surtout permettre le développement des communautés environnements.

Ils ont également insisté sur le fait que les minerais de la RDC ne devrait pas être exporté à l’état brut ce qui devra non seulement généré beaucoup plus en termes de dividendes mais surtout à la création d’emplois dans ce secteur. La participation des Congolais dans le capital des entreprises minières ; la mise en œuvre de l’exclusivité de la sous-traitante aux sociétés des droits congolais ainsi le payement de tous les droits dus à l’État congolais.

D’autres parts les participant ont également recommandé la « mise en œuvre d’une politique efficiente et efficace visant à résorber le déficit énergétique , la réhabilitation des voies des communications reliant les sites d’exploitations et les points de sortie minière , la mise en œuvre d’une politique visant l’équité entre toutes les parties prenantes à l’exploitation de ressources naturelles en ce qui concerne les retombées de la rente minière.

Ils ont mis également un accent sur la création d’une bourse des matières premières en RDC ainsi qu’une zone économique spéciale au profit des opérateurs finaux des ressources naturelles congolaises.

Ils ont également émis le vœu de voir l’actuelle conférence minière se muer en une conférence minière internationale en RDC mais aussi ils ont plaidé pour le réinvestissement des ressources généré par le secteur minier dans d’autres secteurs porteurs de croissance notamment dans l’agriculture

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *