Lubumbashi : les acteurs du secteur agricole plaident pour un assouplissement fiscal

Lubumbashi : les acteurs du secteur agricole plaident pour un assouplissement fiscal

C’était au cours d’un forum multipartite organisé par Eastern Africa Grain Council EAGC en sigle ce mardi 30 octobre 2018 à l’Hôtel gloria Inn. Un forum qui a réuni les acteurs agricoles du secteur privé, du secteur public ainsi que des ONG qui œuvrent dans ce domaine.

En effet, le rapport d’évaluation du secteur céréalier présenté par monsieur Joab Bonane a démontré que les acteurs du secteur agricole et plus particulièrement du secteur des grains sont à l’heure actuelle soumis à beaucoup des taxes. Ce rapport en a répertorié 20 dont 5 les plus importants à savoir, la TVA,  la taxe du commerce extérieur, droit à l’importation, et frais phytosanitaire. En plus de ces 20 taxes formelles , il y a en plus des taxes informelles .

Cette étude a également démontré la faiblesse du secteur agricole dans l’espace grand Katanga, ou ce secteur est plus dans l’importation que l’exportation contrairement aux provinces de l’est de la RDC ainsi que des pays limitrophes. D’où la nécessité de promouvoir ce secteur, le développer en vue d’arriver à la sécurité alimentaire.

Pour les participants, il est temps que le secteur soit soutenu par l’État congolais, notamment en subventionnant toute la chaine de valeur de l’agriculture. Cas de ce qui se fait avec les villages agricoles initiées dans la province du haut-Katanga. Car celui-ci en plus  des taxes  fait face à de nombreux défis à savoir la lenteur des services à l’importation,  coût élevé des intrants  agricole, le manque de la réglementation dans le secteur semencier et autres contraintes qui ne permettent pas de développer le secteur.

Il est à noter que ce rapport a suggéré quelques recommandations pour la Zone sud, notamment la fusion de toutes les taxes, l’application des normes agricole de la sous-région sur la zone de libre-échange, l’harmonisation des normes nationales avec celles nationales, la sensibilisation de la loi sur l’agriculture, adoptée le régime simplifié qui ne taxe les marchandises ayant une valeur de moins de 2000 dollars américains. S’agissant du péage, le forum recommande la différenciation entre les secteurs minier et celui agricole.

Il faut dire qu’EAGC est une structure qui appuie le secteur céréalier de la sous-région et accompagne les agriculteurs et travail en collaboration avec Élan RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *