Kambove : deux rivières et des champs pollués par l’entreprise COMIKA

Kambove : deux rivières et  des champs pollués par l’entreprise COMIKA

Il s’agit des rivières Mitonte et Kisanga situé à  7 km de la cité minière de Kambove ainsi que plusieurs hectares des champs situés dans les localités de TP, Mupundu et Kampemba. Cette pollution est  due aux rejets liquides de la Compagnie Minière de Kambove, une entreprise chinoise exploitant le cuivre depuis le 20 janvier dernier.

Suite à des fortes pluies qui se sont abattues sur la cité, le bassin de l’Usine de  COMIKA  était sur le point de déborder et craignant pour l’effondrement de la digue, l’entreprise a  canalisé les rejets vers un canal approprié ce dernier qui a déversé son contenus   dans la rivière Mitonte  et ensuite la rivière  Kisanga. Plusieurs Hectares des champs situés le long de ces rivières ont également été touchés.

Le  service de l’environnement de cette cité  explique qu’il avait était saisi le 21 janvier dernier par la population. «  Le constat est que, les eaux provenant de COMIKA ont inondé plusieurs champs  et il y a eu assèchement des plantes et cultures.  »  Explique Kisangani Mulongoy superviseur de l’environnement. L’entreprise à accepter les faits et se dit prêt à indemniser les riverains.

Une commission d’enquête est mise sur pied par l’Administrateur du territoire ainsi que le service de l’environnement  pour évaluer les dégâts. En attendant l’autorité  administrative a exigé de l’entrepris de distribuer l’eau potable car pour l’instant la population ne peut pas utiliser l’eau de la rivière  car  le danger n’est pas encore écarté. «   Le ravitaillement en eau potable va se poursuivre jusqu’à ce que les rivières seront dépollués », a rassuré Kisangani Mulongoy  superviseur de l’environnement et membre de la commission d’enquête. Mais aussi l’identification des champs pollués par ces rejets de COMIKA pour voir comment indemniser cette population touchée par cette pollution.

Quant aux riverains  ils exigent la réparation. Ainsi ils exigent que l’entreprise fore des puits, mais aussi la construction des centres de santé, l’obtention du courant électrique  ainsi que des soins aux personnes  ayant fait usage de l’eau polluée.

Toutefois, il faut dire que dans l’haut-Katanga dans d’autres provinces minières, les entreprises minières font souvent fi des normes en matières environnementale et mettent souvent en danger les vies humaines au détriment de leurs exploitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *