Insécurité à Lubumbashi: la population exige la démission du gouverneur Jacques Kyabula

Insécurité à Lubumbashi: la population exige la démission du gouverneur Jacques Kyabula

La population des différents quartiers de la ville de Lubumbashi victimes de la nouvelle monté de l’insécurité, vient de manifester son ra-le-bol au gouvernorat ce mercredi 04 mars 2020 et exige la démission de Jacques Kyabula gouverneur de la province du Haut Katanga et son gouvernement. Elle l’accuse de « l’incompétence » face à l’insécurité qui serait perpétrée par les hommes en uniforme.

Tôt le matin de cette même journée, ils  etaient réuni notamment à Gbadolite, Basembe, Matshipisha, Kalebukà, et à Kisanga. Avant de prendre la direction du gouvernorat de la province, ces habitants des differentes communes  de la ville ont pris d’assaut la station de péage de Kisanga où ils ont paralysé les activités et baricadé la nationale numéro un, en guise de mécontentement au retour en force de l’insécurité dans là ville.

Après Kisanga, ils se sont retrouvés au centre ville devant le gouvernorat de la province pour exprimer leur ras-le-bol au gouverneur Jacques Kyabula Katwe . Sans succès. « nous sommes venu voir le gouverneur pour lui dire de démissionner parce qu’il est entrain d’échouer avec son gouvernement de nous sécuriser. Les policiers et les militaires nous font beaucoup souffrir, se sont eux qui nous cambriolent pendant la nuit pour nous piller, violer nos femmes et enfants et nous tuer. On ne sait plus dormir paisiblement. », a dit Gaston Milambo à laguardia.info

Boycottés par l’autorité au gouvernorat de la province et évacués par la police du gouvernorat, en colère les manifestants se sont dirigés au Bâtiment du 30 juin siège de l’Assemblée provinciale du Haut Katanga, malheureusement pour eux, il y avait sur place la cérémonie funèbre. Ne sachant où partir pour être reçu, les manifestants se sont de nouveau dirigés vers le domicile de l’ancien président de l’assemblée provinciale du grand Katanga Kyungu Wakumwanza.

On rappelle tout de même que, le gouverneur Jacques Kyabula Katwe avait mis les moyens notamment les primes et des jeeps à la disposition de la police pour résoudre définitivement l’insécurité dans sa province, mais le fléau est loin d’être éradiqué. Après les transfèrements des prisonniers présumés responsables des crimes dans le haut Katanga ver Angenga dans la province de Mongala le calme semblait revenir. Ces derniers Jours, l’insécurité réapparaît avec force à Kasumbalesa, Kipushi et à Lubumbashi. il y a un jour dans le quartier Kalebuka de la commune annexe un homme a été tué vers 1 h 20 à bout portant. Le détail ici:👇http://magazinelaguardia.info/2020/03/02/lubumbashi-vives-tensions-a-kalebuka-apres-la-mort-dun-homme-tue-par-des-cambrioleurs/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *