Accueil La une RDC: les USA condamnent la barbarie des groupes armés dans la province...

RDC: les USA condamnent la barbarie des groupes armés dans la province de l’Ituri

Les États Unis d’Amérique par l’entremise de son ambassade de Kinshasa, condamnent la monté d’actes des barbaries perpétrées par les groupes armés dans la province de l’Ituri. Dans un communiqué publié ce jeudi 21 mai 2020, ils appellent également le gouvernement congolais à prendre ses responsabilités pour rétablir la paix à l’est de la RDC.

« Les États Unis condamne l’augmentation recesente d’actes des violences brutale commis par les groupes armés lâches et féroces dans la province de l’Ituri. Au cours du mois passé, ces groupes armés ont commis de violences barbares à l’endroit des civils innocents comprenant des femmes et des enfants. » à indiqué le premier paragraphe du communiqué de l’ambassade.

Par ailleurs les USA alertent se projettent dans l’avenir de l’est et s’inquiètent de l’intensification des recrutements dans le rang des milices « Les rapports faisant étant d’appel à des actes des représailles et des nouvelles formations des nouvelles milices sont inquiétants et pourraient exacerber les tensions. Cette vague a poussé des dizaines de milliers des personnes à fuir leur maisons dans la province de l’ituri qui accueille 1.2 millions des déplacé internes. Ces attaques et cette violences doivent cesser et ceux qui les commettent doivent être tenus pour responsables ». a-t-il poursuivit le communiqué.

La grande puissance n’a pas manqué de louer ses efforts fournis dans cette crise sécuritaire notamment dans la les distributions des vivrais et des logements d’urgence aux plusieurs milliers des déplacés qui ont fuit leurs maisons suite aux barbaries des terroristes dont ceux de CODECO.

Parce que la sécurité est une affaire d’abord des autorités congolaises, les USA veulent que ces dernières prennent leur responsabilité « Nous appelons le gouvernement de la RDC et l’armée à intensifier les efforts pour mette terme au cycle de la violence dans la région l’appuis de communauté locale, la société civile et de la MONUSCO ». a précisé les USA tout en condamnant aussi le meurtre d’une balle dans la tête d’un jeune de 22 ans du mouvement citoyens de la Lucha lors d’une manifestation contre l’insécurité à Béni le matin de ce jeudi par la police.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom