RDC: Crispal-AFrique impose au gouvernement Congolais à ratifier le traité sur les commerces des armes

RDC: Crispal-AFrique impose au gouvernement Congolais à ratifier le traité sur les commerces  des armes

Dans un mémorandum rendu ce mercredi 17 octobre à Lubumbashi et à  l’intention du gouvernement de la république par l’entremise du gouvernoeur de la province du haut Katanga, Crispal-Afrique exige au gouvernement à signer et ratifier le traité sur les commerces des armes sans délai.

L’Association « Cri de Secours contre la Prolifération des Armes légères en Afrique » en sigle « CRISPAL-Afrique » œuvrant dans le secteur de la gouvernance sécuritaire et judiciaire, contrôle démocratique et rédévabilité du secteur de la défense et sécurité avec comme missions principale de lutter contre la prolifération des armes légères et de petit calibre et des munitions et en guise de la conférence du Traité sur le commerce des armes (TCA) qui s’est tenu du 20 au 24 août 2018 à Tokyo au Japon.

En considérant la montée de l’insécurité et de la criminalité avec usage d’armes à feu sur le territoire national invite le Gouvernement de la République Démocratique du Congo à travers le Gouverneur de la Province du Haut-Katanga à signer et à ratifier sans délai le Traité international sur le Commerce des Armes (TCA), pour mettre fin au flux d’armes et de munitions qui alimentent les conflits, l’insécurité, la pauvreté et les violations des droits de l’homme en République Démocratique du Congo.

Pour Pascal Leya chef d’antenne de la commission nationale de contrôle des armes légères et des petits calibres: 《 De 2013 à 2018 Crispal Afrique a déjà collecté 465 dans les territoires de Mitwaba, Kasenga et Pweto…》

《 Le traité sur les commerces des armes n’est pas un traité de désarmément des États, mais celui de contrôle sur les circulations illicites des armes… la RDC à l’intérêt à ratifier afin d’éviter que les mauvaises personnes détiennent et manipulent les armes.》insiste Jean Paul Matuk directeur exécutif de crispal-Afrique.

La RDC au cœur des conflits des groupes armés, la circulation des armes est à la base de plusieurs morts particulièrement dans la partie est du payst considérée aux yeux du monde comme une Zone rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *